Jean-Bernard Boumah, le 28 avril 2020, à Libreville. © Gabonreview
Jean-Bernard Boumah, le 28 avril 2020, à Libreville. © Gabonreview

C’est au cours d’un point de presse tenu le 28/04/2020, que le Directeur Général Exécutif du Groupe CECA -GADIS, M. Jean Bernard BOUMAH, a tenu à répondre aux nombreuses questions liées aux risques sanitaires engendrés par l’affluence constaté dans les différents supers marchés du Groupe CECA -GADIS.

« Depuis le début de la distribution des bons d’achat, nous avons noté une affluence inhabituelle dans nos supers marchés Géant CKdo, MAXI CKdo du carrefour jiji et le super CKdo du carrefour SNI. Cette affluence a entrainé de long fil d’attente qui ne nous permet pas toujours de respecter les mesures barrières, nous regrettons » a déclaré M. Jean Bernard BOUMAH

Des insuffisances de planification stratégique, tactiques et organisationnelle qui ont été très rapidement corriger selon le Directeur Exécutif du Groupe par un changement stratégique afin de  respecter sur le terrain les règles de sécurité sanitaire éditées par les autorités pour freiner la propagation de la pandémie du COVID-19.

« Nous avons donc engagé avec la même exigence de protection de l’ensemble de nos clients et pour continuer à assurer la qualité, un accueil et le renforcement des stocks dans nos magasins de proximité CKdo et GABOPRIX ou nos clients peuvent continuer à faire leurs courses dans les mêmes exigences de sécurité alimentaire. » a fait savoir le Directeur Général Exécutif du Groupe CECA -GADIS, M. Jean Bernard BOUMAH.

Pour rappel, le groupe CECA-GADIS a été désigné comme partenaire stratégique de l’Etat du Gabon dans le cadre de l’aide et de la solidarité à apporter aux populations qui sont affectées par cette pandémie.

Un choix justifier par son implantation territoriale qui couvre la quasi-totalité des villes du Gabon

Le groupe CECA-GADIS va-t-il mieux faire une prévision de la demande, une meilleure estimation du flux de personnes dans ses magasins pour la période à venir notamment celle du confinement partiel ?

Quel schéma logistique efficace pour une meilleure distribution des denrées alimentaires dans ce contexte particulier ?

La rédaction, Gabon Logistics

Laisser un commentaire