Comment gère-t-on les stocks dans mon entreprise ?

188

L’entreprise dans laquelle je travail a pour maître mot la satisfaction des clients, quitte à avoir sur certaines références un stock d’articles important.

Aussi, au sein du magasin de l’entreprise nous possédons près de 3000 références et cela nécessite d’efforts important en termes de gestion. 

Vu l’éloignement avec nos fournisseurs et les incertitudes dans les délais des livraisons, la méthode de gestion des stocks choisi est principalement celle à point de commande ou on a déterminé un niveau de stock, pour chaque références ou groupe de références, à partir duquel on doit déclencher la commande.

Comme cette méthode de gestion des stocks demande un suivi strict des articles, nous nous aidons dans cette tâche avec un logiciel de gestion des stocks dans lequel, toutes les références du magasin sont identifiées d’un code article interne.

Il suffit d’entrer le code article d’une référence dans l’ordinateur pour avoir ses informations telles que sa désignation, son fournisseur, sa référence fournisseur, sa localisation dans le magasin, sa quantité virtuelle, son niveau de stock à partir duquel on doit déclencher la commande (le point de commande), ainsi que l’historique de ses mouvements au magasin.

La règle d’or mise en place est que les entrées ou sorties d’articles du magasin ne sont possibles que sur présentation d’un bon d’entrée ou de sortie de stock. En réalité ces bons représentent des entrées ou des sorties de stock en informatique, donc de façon virtuelle. 

Grace à une telle organisation, nous avons une visibilité en temps réelle sur l’évolution du stock d’articles au magasin. Ce qui nous permet, non seulement de très souvent prévenir les problèmes des ruptures des stocks et d’obsolescences, mais aussi d’optimiser nos coûts de gestion des stocks. 

MOUGOULA GUIVOLOUD XAVIER,

Magasinier à SEAS SERVICES GABON

xavimougoula@yahoo.fr

2 Commentaires

  1. Très bel article qui présente de façon simple la gestion des stocks en entreprise. Je crois toutefois qu’il a oublié, sauf erreur de ma part, un élément clé : l’inventaire physique. Les bons d’entrées et de sorties suffisent pour justifier les mouvements de marchandises mais il faudrait également effectuer des inventaires physiques afin de comparer les quantités virtuelles informatiques aux quantités physiques. Car le logiciel peut être défaillant par moment, l’oubli d’enregistrer des opérations, la perte des bons bref il peut survenir un défaut qui pourra faire de sorte que les données informatiques ne soient pas totalement vraies.

    • En effet, lorsqu’on parle de gestion des stocks en général, l’inventaire physique est incontournable. D’ailleurs, l’un des inconvénients de la méthode de gestion des stocks à point de commande est que, celle-ci impose des inventaires fréquents pour la mise en adéquation entre stock physique et stock informatique.

Laisser un commentaire