Un Airbus 320 de la compagnie Pakistan International Airlines (PIA) s’est écrasé aujourd’hui sur un quartier résidentiel près de Karachi, la plus grande ville du Pakistan, a confirmé l’Autorité de l’aviation du Pakistan.

En provenance de Lahore, l’Airbus A320 (immatriculé AP-BLD) du vol PK8303 transportait à bord 99 passagers et 8 membres d’équipage. Il s’est écrasé à son approche de l’aéroport international de Karachi lors d’une deuxième tentative d’atterrissage après une remise des gaz.

Le nombre de victimes n’est pas encore connu. Des premières images publiées sur les réseaux sociaux montrent un panache de fumée noire au milieu d’un quartier résidentiel.

La catastrophe survient quelques jours seulement après que le Pakistan a autorisé la reprise des vols commerciaux internes. Pendant plus d’un mois, les liaisons domestiques avaient été suspendues pour éviter une propagation du nouveau coronavirus. De très rares vols internationaux avaient été maintenus.

Le Pakistan a un bilan mitigé en matière de sécurité aérienne, de fréquents écrasements d’avions et d’hélicoptères civils et militaires s’étant produits au fil des ans. Le dernier accident aérien d’ampleur au Pakistan remonte à décembre 2016, lorsqu’un avion de ligne de la compagnie nationale PIA effectuant un vol intérieur s’était écrasé dans le nord montagneux du pays, tuant 47 personnes.

Le crash le plus meurtrier ces dernières années au Pakistan remonte à 2010. Un Airbus 321 de la compagnie privée Airblue, ralliant Karachi à Islamabad, s’était écrasé dans les collines peu avant l’atterrissage dans la capitale, tuant les 152 personnes à bord.

Air Journal

Laisser un commentaire