Anciennement ministre de la Défense nationale, Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA a été promue le 16 juillet 2020 Premier ministre par le président Ali Bongo Ondimba, président de la République Gabonaise.

Conformément à l’article 28a de la loi fondamentale, le premier ministre doit présenter sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale. Une obligation à faire « dans un délai de quarante-cinq (45) jours au plus, après sa nomination ».

Si certains médias nationaux évoquent un dépassement du délais légal voire une violation de la constitution, nous pour notre part nous nous interrogeons sur ce que Mme Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, premier ministre du Gabon, prévoit mettre en œuvre dans le secteur des transports, des infrastructures et de la logistique, secteur stratégique du développement économique, social et environnemental du Gabon, dans sa politique générale à venir en ce temps de pandémie COVID-19.

Pour rappel, son prédécesseur, M. Julien NGOGHE BEKALE, Face aux députés, au cours de sa déclaration de politique générale avait énuméré des points clés dans le secteur des transports, des infrastructures sur lesquels devait s’accentuer l’action gouvernementale :

«Au niveau des infrastructures routières, 135 milliards de francs CFA sont consentis par le Gouvernement pour poursuivre avec détermination le programme de réhabilitation des voiries urbaines, la relance des subdivisions des Travaux Publics et les travaux de réaménagement de la route nationale. La réalisation de la Transgabonaise offrira de nouvelles opportunités pour le développement d’activités touristiques, de production de biens et de services divers.

L’ambition du Gouvernement est de construire un réseau routier permettant à tous les Gabonais de pouvoir se déplacer facilement à l’intérieur des villes et des villages.

Au niveau du secteur des Transports, le développement de la mobilité urbaine passera par le renforcement et la réorganisation du transport collectif urbain et interurbain. C’est dans cette perspective que le Gouvernement prévoit le lancement prochain de la société Trans-urb pour renforcer la mobilité des usagers dans le Grand Libreville (Libreville, Owendo, Akanda et Ntoum).

Sur le volet ferroviaire dont le réseau est vieux de plus de 40 ans, il est prévu d’accélérer avec l’appui de nos partenaires, les programmes en cours, de remise à niveau des infrastructures ferroviaires, d’entretien de la voie et de renouvellement du matériel roulant.

Sur le volet aérien, l’obtention du retrait du Gabon de la liste de sécurité de l’Union Européenne (communément appelée liste noire) et la certification de l’aéroport de Libreville par l’OACI, confortent la position du Gouvernement de créer une nouvelle compagnie aérienne nationale avant fin 2020.»

Qu’en sera t-il de la déclaration de la politique générale de Mme Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA ?

La rédaction Gabon Logistics

Laisser un commentaire