Gabon : La Logistique, bientôt une priorité nationale ?

25

Le Gouvernement de M. Ali BONGO ONDIMBA a décidé d’étendre le ministère des transports à celui de Ministère des Transports et de la Logistique. Ce remaniement ministériel est loin d’être anodin. Il traduit une intention très claire, de faire de la logistique un véritable levier de compétitivité.

Pour rappel, le Ministère des Transports a pour missions de :

  • Mettre en œuvre la politique du Gouvernement en matière de transports
  • Légiférer dans le domaine des transports terrestres, maritimes et aériens
  • Gérer les organismes sous tutelle
  • Gérer les examens relatifs aux transports
  • Délivrer les documents de transport (Permis provisoire, Permis définitif, Fiche d’enregistrement, Permis militaire, Carte grise, etc.).

En effet, les enjeux de la logistique sont tels que la Banque mondiale y consacre une enquête Internationale périodique sur L’Indice de Performance Logistique (IPL). L’enquête prend en compte l’efficacité des procédures douanières, la qualité des infrastructures de transport, la concurrence sur le marché du fret, la qualité des services logistiques, la faculté de suivre les envois en temps réel et enfin la ponctualité des livraisons à destination. On observe que les acteurs publics comme les acteurs privés sont intégrés à ce calcul.

D’après le rapport sur l’indice de performance logistique (IPL) élaboré par la Banque Mondiale, le Gabon fait toujours partie des pays les moins avancés en matière de performance logistique. Mais ses pays voisins (Cameroun, Congo, Tchad, Centre-Afrique, Guinée Equatoriale) semblent bien se positionner dans la sous-région. La concurrence est donc très rude, tant pour ce qui concerne le marché des prestations que l’attraction des investissements logistiques internationaux.

La désindustrialisation, l’efficacité insuffisante des ports maritimes malgré de notoires progrès récents, les rigidités administratives, la précarité des relations de sous-traitance dans la chaîne logistique sont notamment évoquées pour expliquer le recul relatif du Gabon.

Le Gouvernement du Gabon tente de prendre la logistique au sérieux et souhaite s’en servir comme un levier de développement. Seulement, il doit également prendre l’initiative d’organiser une conférence nationale sur la logistique rassemblant tous les acteurs et tous les gestionnaires d’équipements permettant de gérer les flux du secteur ainsi que des experts, afin d’effectuer un diagnostic de l’offre logistique Gabonaise, de déterminer les besoins pour les années à venir et d’évaluer l’opportunité de mettre en œuvre un schéma directeur national de la logistique.(…) Les Autorités provinciales (Gouverneurs, préfets, maires …. ) seraient par exemple invitées à définir et à mettre en œuvre sur leurs territoires des plans d’action logistiques intégrés au plan directeur logistique national.

Dans cette perspective, un comité scientifique sera mis en place pour faire une synthèse de l’état des connaissances sur la logistique et esquisser des axes d’action, en préparation des étapes suivantes de la conférence nationale. Ce comité regroupera des praticiens et des chercheurs, experts dans leurs champs respectifs, sans oublier de comparer la situation du Gabon avec celle d’autres pays d’Afrique.

Le gouvernement doit par ailleurs, améliorer le cadre règlementaire, financier et éducatif. Avec la collaboration et le soutien des organisations professionnelles, le gouvernement doit en outre soutenir les activités de recherche visant à mieux comprendre les incidences de la gestion de la chaîne logistique sur les services de transport, les exigences en matière de transport et les choix modaux.

Enfin, le gouvernement doit jouer un rôle, à savoir promouvoir la

Logistique et veiller à ce que les professionnels du secteur possèdent le savoir-faire et l’expérience nécessaires pour prendre des décisions en connaissance de cause.

La logistique est un important vecteur de croissance par conséquent doit faire l’objet d’une des priorités nationales c’est à dire être inscrit au cœur même de la politique générale des Etats Africains.

Votre magazine Parlons Transports et Logistique, avec vos contributions et suggestions, ambitionne d’apporter un éclairage sur les grands enjeux de la logistique et des transports en Afrique et dans le monde.

 

Julus AGAYAS

Directeur de publication

Laisser un commentaire