Gabon: La Sgtp, entreprise locale à l’origine de la réhabilitation des voiries de Moanda

166
Les travaux de réhabilitation des voiries de Moanda par la SGTP avant sa livraison

Inaugurés en grande pompe par le premier ministre, Cheffe du gouvernement  Rose Christiane Ossouka Raponda, les travaux de réhabilitation de la voiries de Moanda, sont l’oeuvre d’une entreprise locale, créée et dirigée par les gabonais. Cette entreprise, c’est la Société générale de transports publics (SGTP) qui progressivement est en train de s’imposer comme l’entreprise adjudicataire gabonaise de référence dans la construction et le réhabilitation des routes dans notre pays. 

Le Premier ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda a procédé, le vendredi 02 octobre dernier à l’inauguration des travaux de voiries de l’artère principale de la ville de Moanda dans la province du Haut-Ogooué (Sud-est) en présence d’un parterre d’invité telles les responsables du groupe  Eramet et des membres de son équipe gouvernementale. 

Lancée officiellement le 23 janvier 2019 par  l’ancien Premier ministre Julien Nkoghe Bekale, cette route de 3,7 kilomètres dont la gestion a été  attribué à la société générale de transports publics a été livrée en juillet 2020, après quelques atermoiements administratifs qui n’étaient pas du ressort de l’entreprise adjudicatrice mais des seuls responsables des ministères de la valorisation des ressources minières de l’époque. 

Cette route jadis en état de dégradation très avancée a subi une cure de jouvence par le seul fait du professionnalisme et du patriotismes des employés de la Société Gabono-gabonaise accompagnés  dans leur oeuvre par des ingénieurs de la Comilog et de sous-traitants locaux, le tout sous la supervision du laboratoire national du Ministère des Travaux publics et de la mairie de Moanda. 

Jacques Abagla responsable provinciale de ladite entreprise avait déjà donné son avis sur ce projet qui faisait office de challenge visiblement manifestement  réussi par l’entreprise dont il est l’un des employés. « Pour nous c’est un premier challenge en terme de travaux routiers car le Sgtp officie dans le transport et dans la BTP. Nous sommes donc une jeune entreprise novice dans le domaine des BTP et le fait d’avoir accepté le paris et relevé en outre ce défi montre clairement que des entreprises gabonaises sont capables de régler ce soucis latent consécutif  à l’état des route dans notre pays », avait-il relevé au micro d’un média confrère. 

Un état de satisfaction qui avait pu se lire également dans le message du Président directeur général du groupe Eramet, Christel Bories qui a la livraison desdits  travaux, s’était satisfait de l’apport de l’entreprise gabonaises. «Vous ne venez pas seulement inaugurer une route. Vous venez inaugurer une nouvelle dynamique que nous avons engagée en faveur des populations. Ici, Comilog et Eramet ont répondu à une attente forte des habitants de Moanda et des autorités de la République» avait-il indiqué. 

A l’heure où la route devient l’une des priorités de l’exécutif à en juger par la descente inopinée du numéro un Gabonais dans les différentes artères de la capitale pour constater de lui même de l’état de décrépitude de nos routes, il serait souhaitable que l’Etat se tourne désormais vers ce type d’entreprise locale, qui allient, professionnalisme, expertise et patriotisme. Des qualités cardinales qui ne sont certainement pas l’apanage des groupes étrangers dont les motivations ne sont  pour la plupart que capitalistiques.  

Laisser un commentaire