Améliorer efficacement la chaine logistique entre les deux capitales Libreville et Brazzaville par conséquent faciliter les déplacements des personnes et des bien et plus loin apporter des solutions socio-économiques concrètes aux besoins populations, sont les objectifs visés par l’accord de prêt de 140 millions d’euros (92 milliards de francs CFA) destiné à financer la phase 1 du Projet d’appui aux infrastructures au Gabon (Pasig).

Il s’agit principalement de la phase 1 du PASIG qui vise principalement à construire et à bitumer le tronçon Ndendé-Doussala (49 km) et du pont frontalier entre le Gabon et le Congo, sur la rivière Ngongo, ainsi que la construction et le bitumage de quelque 21 kilomètres de voiries à Libreville.

Accord de financement déjà approuvé, en décembre 2019, lors du Conseil d’administration de la BAD (Banque africaine de développement) cet accord de prêt a été acté ce 17 mars 2020 à Libreville par les signatures de Robert Masumbuko Représentant-résident de la Banque africaine de développement (BAD), du Ministre de l’Économie, Jean-Marie OGANDAGA et du, en présence du Ministre des transports, de l’équipement, des infrastructures et de l’habitat, Armel BOUNDA BALONZI.

La Rédaction, Gabon Logistics

Laisser un commentaire