Les autorités gabonaises sont en train d’étoffer le cadre technique de la nouvelle société de transport public, Trans-Urb, dont le lancement des activités est imminent.

Un protocole de coopération (pour l’assistance technique, la maintenance et la gouvernance) sera signé ce mercredi 6 novembre 2019 à Libreville, entre le gouvernement gabonais et la Régie autonome des transports parisiens (RATP), représentée par son directeur général Thibault DE LAMBERT.

« Ce protocole de coopération […] prévoit un plan de mobilité avec la définition des lignes et des arrêts-bus à desservir ; un plan d’exploitation et de maintenance ; un programme de formation des mécaniciens et des conducteurs-receveurs ; un système de billetterie et de sécurisation des recettes… », explique le ministère gabonais des Transports, de l’Equipement, des Infrastructures et des Travaux publics.

La société Trans-Urb, créée en juin dernier, vise l’amélioration de l’offre publique de transport collectif de masse au Gabon. Elle envisage de démarrer ses opérations dans les prochains mois, avec un parc de 300 autobus.

Deuxième société de transport urbain au Gabon, elle vient en appui à la Société gabonaise de transport (Sogatra), en difficultés financières ces dernières années.

Romuald Ngueyap

Laisser un commentaire