Ce qui me passionne le plus dans la gestion des ressources humaines c’est justement cette dimension Humaine de recruter, gérer les relations sociales, développer les compétences individuelles et collectives…

La gestion des ressources humaines (GRH) regroupe de multiples métiers, qui participent tous au bon fonctionnement et à la réussite de l’entreprise.

Comme vous pouvez vous en doutez, la gestion des ressources humaines (GRH) se retrouve dans toutes les entreprises de taille plus ou moins importante et ce quel que soit le secteur d’activité.

Au quotidien, les tâches sont nombreuses et variées, qu’il s’agisse de gérer les contrats et les fiches de paies ou encore de communiquer en interne auprès des collaborateurs (salariés, managers, direction, …).
Les principales fonctions peuvent être regroupées en 4 familles de métiers :

– Les métiers de la stratégie;
– Les métiers de l’organisation et de l’administration : administration du personnel, relations sociales, communication interne, système d’information;
– Les métiers du développement des ressources humaines : recrutement et développement des compétences, gestion de carrière et mobilité;
– Les métiers du conseil en ressources humaines : conseil en recrutement, formation, relations sociales, etc. Ces métiers s’exercent généralement dans des cabinets indépendants;

Dans les Métiers Stratégiques, le directeur/la directrice des ressources humaines ou DRH est chargé de définir et mettre en œuvre la politique de management et de gestion des ressources humaines de l’entreprise.

– Il contrôle l’application des obligations légales et réglementaires relatives aux conditions et aux relations de travail;
– Il organise le dialogue social et participe aux opérations de communication interne liées aux mutations de l’entreprise;
Il peut être épaulé par un responsable des ressources humaines (RRH), qui veille à l’application de la politique RH de l’entreprise;

Dans les Métiers de l’Administration et de l’Organisation, toute la gestion administrative du personnel est assurée par le service Administration du personnel.

Les missions sont variées, parmi elles :

– Gérer les demandes de congé,
– Tenir à jour les dossiers du personnel,
– Gérer les contrats de travail (établissement, suivi, suspension, rupture) et les avenants aux contrats de travail,
– Veiller au respect des obligations légales (code du travail, convention collective, accords collectifs, règlement intérieur),
– Etablir les fiches de paie,
– Calculer les charges sociales et établir les déclarations sociales (mensuelles, trimestrielles et annuelles),
– Effectuer le calcul et la gestion des traitements et salaires et cotisations sociales afférentes
– etc.

Exemple de métier : Responsable Administration du personnel, Responsable Paie et Rémunération, Gestionnaire Paie et Administration de personnel, Assistant Administration du personnel.

Dans les Métiers du Développement des Ressources Humaines, nous pouvons citer :

– Les Relations sociales :

Ces dernières années, de nombreuses grandes structures ont été soumises à des réorganisations ou des changements d’organisation profonds et rapides, afin de s’adapter à l’évolution du marché. Ces changements ont parfois eu des impacts importants sur les conditions de travail. La crise pétrolière et financière a ajouté des tensions sociales importantes au sein des entreprises.

Par ailleurs, la législation du travail connaît également de forts changements, qui ont favorisé le développement de la négociation collective en entreprise. Je fais allusion notamment à la négociation du taux de rémunération du congé technique.

Le métier de responsable de relations sociales s’est ainsi fortement développé en France. Cependant, au Gabon c’est une responsabilité qui incombe encore au DRH.

Alors qu’entend-on par relation sociale ?

Les relations sociales désignent l’ensemble des relations collectives et des interactions qui existent au sein de l’entreprise entre la direction, l’encadrement, les représentants du personnel et les salariés.
Le rôle du responsable des relations sociales est d’accompagner le changement des relations sociales au quotidien. Se concerter et négocier avec les différents acteurs sociaux de l’entreprise pour parvenir à un accord.

– La Communication interne est la mission principale du responsable des Ressources Humaines et de ses équipes : diffuser les informations auprès des salariés (informations descendantes), sur :

o Les valeurs de l’entreprise;
o Les stratégies développées par l’organisation;
o La vie de l’organisation;
o Les négociations sociales;
o L’emploi : mobilité interne, recrutement, formation; 
o La gestion quotidienne des salariés : paie, assurance maladie, retraite…

Les objectifs de la communication interne consistent à :

o Convaincre, donner un sens au travail de ses employés (et motiver ainsi le personnel),
o Faire adhérer les salariés autour de projets communs, autour de la stratégie d’entreprise,
o Valoriser l’image et les performances de l’organisation.

La communication interne permet d’entretenir la culture d’entreprise en développant le sentiment d’appartenance des salariés à l’entreprise.
A l’écoute des besoins et demandes des salariés, le service remonte également les informations auprès de la direction (informations ascendantes).

– Le système d’Information RH :

Contrairement aux idées reçues, la fonction SIRH (système d’information RH) n’est pas une fonction uniquement « informatique », mais nécessite des compétences à la fois dans les ressources humaines, les systèmes d’information et la conduite de projets.

Le/la responsable SIRH et son équipe sont chargés d’analyser les besoins informatiques de la direction des ressources humaines de l’entreprise (gestion de la paie, service recrutement, service formation, etc.).
Ils doivent trouver le système adéquat pour répondre aux besoins des utilisateurs dans leurs tâches quotidiennes (développement d’applicatifs internes et suivi de leur évolution, déploiement de logiciels RH auprès des utilisateurs, choix des progiciels, etc.).

Ils veillent également au bon fonctionnement et sont chargés de résoudre les lenteurs et autres dysfonctionnements qui pourraient survenir.

Quelques métiers: Responsable des systèmes d’information RH, Chef de projet RH.

– Le recrutement et le développement des compétences :

Le responsable Ressources Humaines est en charge du recrutement de nouveaux employés et de la formation des salariés déjà présents dans l’entreprise afin d’assurer leur développement au sein de l’organisation.

Il recrute et place chaque individu au poste qui convient le mieux à ses aptitudes, ses compétences et ses aspirations. Il organise la formation et l’intégration des salariés dans l’entreprise. Il assure la rémunération, la promotion des salariés et le développement de leur carrière.

Une fonction « marketing »

Le rôle du responsable RH au sein de cette fonction a énormément évolué. Son rôle ne tient plus uniquement à faire passer des entretiens pour trouver la personne adéquate pour un poste donné. Il doit attirer les meilleurs profils.Une dimension marketing apparaît ainsi dans ses missions. Il utilise désormais divers outils du marketing et de la communication pour atteindre ses objectifs.
Autres enjeux : motiver et fidéliser les collaborateurs.

– Gestion de carrière et mobilité

Le capital humain est à la source de l’innovation et donc du développement de l’entreprise. Une bonne gestion de la mobilité et des carrières entraînent une augmentation de la performance et des savoir-faire de l’entreprise, et contribue pour les salariés à une forme d’épanouissement professionnel.

La fonction gestion des carrières et mobilité vise à atteindre le meilleur équilibre possible entre les besoins de l’organisation en termes de compétences attendues, les attentes des salariés à l’égard du travail et leurs aspirations.

Les métiers : Responsable de la gestion des carrières et mobilité, Gestionnaire de carrière.

Fort de cette présentation des métiers des Ressources Humaines emprunter à Pôle Emploi, nous pouvons affirmer sans risque de nous tromper qu’être un bon DRH ne s’invente pas. Les manuels scolaires et les diplômes ne font pas forcément de nous de bons agents ou Managers RH.
Il faut savoir allier nos connaissances, notre professionnalisme à notre environnement local.

Pour la majorité des Managers RH, le cursus de formation a été suivi dans les pays très développés et c’est aussi dans ces pays que les programmes de formation de la GRH sont élaborés en fonction de la réalité sociale de ces pays.

Ne vous méprenez surtout pas sur mes propos, ce n’est nullement une critique bien au contraire, c’est un appel à la construction pour nous Managers africains de savoir nous servir de cette instruction face à la réalité qui est la nôtre en Afrique, au Gabon…

Sur l’une de mes publications sur LinkedIn, un lecteur me demandait ce que nous, Managers RH africains, faisons pour aider à la recherche d’emploi des personnes qui ne savent pas ce qu’est une lettre de motivation ou un CV?

La question était posée et il fallait y répondre…

Au-delà de cette question, ce qui se dégage c’est ce côté immature voir irréel de notre approche RH au niveau local.

En effet, par notre formation, nous avons acquis de solides bases pour nous assoir et discuter de budget, de finances, de développement, de croissance, de production avec n’importe lequel de nos collègues du CODIR.
Cependant, nous avons tendance à oublier notre fonction première qui est l’Humain au cœur de l’entreprise.

Lorsqu’une offre d’emploi est publiée, nous attendons les candidatures derrière nos bureaux et nous rions des présentations maladroites des uns et des autres. Cela devient anecdotique. Nous semblons oublier que nous sommes aussi passés par là et que, nous qui sommes des professionnels de la fonction, nous avons été coachés pour savoir mettre en valeur nos compétences sur un document d’une seule page.

Au lieu de nous moquer, nous avons beaucoup de travail à faire en amont des entreprises.Combien de fois avons nous rejeté une candidature parce qu’il n’y avait rien de percutant dans le CV pour le poste demandé ?
Et il est probable que c’était sûrement Le Candidat Recherché !

Ce que nous appelons outils de communication dans le jargon RH n’est pas encore vulgarisé dans nos sociétés africaines.

En Europe par exemple, ces notions sont abordées dès le collège via des ateliers. Ce qui permet de ne pas tomber des nues lorsque la question du CV se pose lors de la recherche d’emploi.

Ici en Afrique, nous ne pouvons nous permettre d’avoir le même niveau d’exigence si nous ne vulgarisons pas ces notions dans nos différents milieux.

À ce niveau, il y a beaucoup à faire en amont des entreprises.

Les RH au sein d’une entreprise comme celle dont j’ai la charge ne sont pas de tout repos.
Nous devons répondre assez rapidement au besoin en personnel des opérationnels pour éviter le mécontentement du client tout en restant ferme quant au respect de la législation sociale et fiscale en vigueur dans notre pays.

De même, nous devons être force de proposition auprès de la Direction Générale sur des sujets très épineux parfois mais aussi vis-à-vis du personnel. Cette position peut sembler inconfortable car nul n’a envie d’être entre le marteau et l’enclume.

Pourtant, c’est bien là notre place selon moi. Seuls les vrais savent qu’on peut y réussir!

Ce métier est ma passion et c’est un véritable plaisir que de vivre de sa passion.

Quelqu’un m’a dit un jour que je devais être sado masochiste pour faire ce travail. Il faut dire que le contexte s’y prêtait pour me tenir ce type de propos qui n’avaient rien de méchants en soi.Nous étions dans une phase de licenciement et je venais d’effectuer ma première vague de licenciements…

La personne m’avait trouvé dans un état lamentable, au bord des larmes et elle m’a dit mais pourquoi tu le fais?

Ma réponse a été aussi surprenante pour elle que pour mon moi. Je lui ai dit, si je ne le fais pas, quelqu’un d’autre le fera et il ne le fera pas aussi bien que moi.
Cette phrase était sortie spontanément, sans réflexion et j’ai compris que dans toute activité il y a les bons et les mauvais côtés.

Pour un DRH, le licenciement est le côté pénible de la fonction mais qui en fait parti intégrante. Personne ne peut être insensible face à une perte d’emploi.
Depuis ce jour, je me suis renseignée sur tout ce qui peut permettre à quelqu’un de rebondir après une perte d’emploi au Gabon.

Mon expérience dans l’accompagnement des demandeurs d’emploi s’est avéré très utile car je m’étais mise en contact avec l’ONE afin d’orienter ces personnes pour un accompagnement personnalisé.

En entreprise, je reste encore et toujours à l’écoute des collaborateurs afin de leur communiquer tout ce dont ils ont besoin pour avancer.

Imaginez un instant un salarié qui se plaint de son salaire par ce qu’il pense qu’il y a des incohérences entre les heures travaillées et le net à payer.

Vous me direz que ce n’est pas à moi, DRH, de lui expliquer son bulletin. Et bien, je vous réponds que si c’est aussi mon affaire.

Une fois cette explication donnée, il faudra mettre en place une communication pour l’ensemble du personnel.
C’est aussi cela notre rôle, être pédagogue en incitant les salariés à aller suivre l’éducation ouvrière donnée par les antennes de la COSYGA dans les différentes provinces du GABON.

Pédagogue pour les salariés mais aussi pour mon équipe afin qu’elle ait cette souplesse dans les réponses fournies quant aux questions du personnel.

Un employé satisfait est un employé motivé. Et ça c’est le plus important.

Tatiana-Prisca MENGUE NTOUTOUME

Directeur des Ressources Humaines

PESCHAUD GABON

2 Commentaires

  1. Très bel article Mme. MENGUE, j’apprécie beaucoup ce côté humaniste que vous faites ressortir de notre passionnant métier. Comme je le dis souvent dans G.R.H, il y a “H”, c’est pour nous rappeler l’importance du caractère humain de notre travail, ne l’oublions jamais.
    Merci pour cette contribution enrichissante à la communauté RH d’Afrique en général et du Gabon, en particulier.

Laisser un commentaire