Qu’il s’agisse d’approvisionnement, de transport, de stockage et de distribution d’équipements médicaux, et des produits alimentaires pour lutter efficacement contre le COVID-19 dit maladie à coronavirus, les pouvoirs publics Gabonais doivent davantage envoyer un signe fort de reconnaissant sur le caractère stratégique de la filière transport et logistique au Gabon.

Dans ses mémoires, le Feu Colonel jean louis AGAYAS (Ancien Directeur Général du Génie Militaire) définissait la logistique gouvernementale comme l’art de ‘’ mettre au bon moment, au bon endroit, en bonne quantité et en bonne qualité, ce dont les populations ont besoins pour vivre : hôpitaux, eau, électricité, écoles, centre commerciaux, pharmacies, routes, universités…’’.

Nous y voilà tous face au COVID-19 ou des mesures ont certes été prises, mais sont-elles assez suffisantes pour contrer efficacement cette pandémie ? Le Gabon dispose-il d’un système logistique de santé fort pour freiner ce virus ? quelles sont nos moyens logistiques actuels  ?

Pour l’heure, il faut déjà commencer par intégrer dans les comités de pilotage de cette crise des logisticiens qualités pour identifier ensemble les points critiques et trouver rapidement et de façon coordonnée des solutions efficaces à court, moyens et long terme.

Renforcer les mesures visant à faciliter le travail des transporteurs (aérien, maritime, terrestres) et des logisticiens, pour pouvoir assurer la continuité du fret de marchandises au Gabon, vitale durant cette période de crise.

Mettre en place des règles de circulation des véhicules (lourds et léger) et permettre une bonne facilitation des activités des plateformes logistiques (portuaire, aéroportuaire, terrestre…)

Une dotation prioritaire des outils de protections (gel hydroalcoolique et de gants) pour les professionnels de cette filière ,transport et logistique, dont les activités ne s’arrêteront pas pour autant car ils seront plus que jamais au-devant de la scène dans les entrepôts et les magasins de distribution alimentaire, les ports, aéroports, dans les gars etc.

On comprend donc que les acteurs de la filière transport et logistique sont appelé à assurer la continuité des approvisionnements, des transports, des stockages et du dispatching sur l’ensemble du territoire gabonais en respectant les consignes établis.

C’est aussi l’occasion pour les organisations professionnelles tels que le clubs des achats du Gabon, les associations de logisticiens Gabonais à travers le monde, les syndicats des transporteurs terrestres plus loin de tous les acteurs (actifs ou passifs) aux métiers de la chaine logistique et des transports de conjuguer leurs efforts, à se mobiliser et affirmer leur engagement total pour apporter des solutions pratiques face à cet enjeu majeur de nourrir et protéger plus de 2 millions de personnes.

Comme toutes celles et ceux qui sont indispensables à la gestion de cette crise sanitaire, les marchandises importées ou produites localement, les produits sanitaires et alimentaires essentiels à la vie de tous les gabonais et des résidents au Gabon, doivent continuer d’être préparés, entreposés, acheminés par des camions, train, avion, partout sur le territoire national grâce notamment à un système logistique cohérents.

 

Julus AGAYAS

Directeur des publications

Laisser un commentaire