LES RISQUES FOURNISSEURS

Si autrefois la fonction achats était exclusivement axée sur la qualité et les prix, il n’en est plus de même aujourd’hui. Les achats ont vu leur rôle devenir prépondérant pour la pérennisation de l’entreprise
D’une fonction administrative, le service achats a évolué vers une fonction dont les enjeux sont financiers au travers des économies réalisées et vers une fonction stratégique parce que l’entreprise s’est recentrée sur son coeur de métier et a sous-traité tout ce qui ne rentrait pas dans son coeur de métier, ce qui a eu pour effet d’augmenter la part du chiffre d’achats dans le chiffre d’affaires de l’entreprise.
Si le service achats a toujours eu pour objectif la qualité, la notion de prix a évolué vers une notion de coût et les acheteurs ont commencé à se focaliser sur le coût complet que l’on appelle aussi TCO.
Mais leur rôle ne s’est pas limité à ces 2 objectifs, d’autres non moins importants sont venus s’y ajouter comme la recherche de l’innovation et la sécurité des approvisionnements.
Pourquoi aborder la sécurité des approvisionnements ? Parce que simplement ceux qui sont à l’origine de la sécurité de nos approvisionnements, ce sont les acheteurs qui, par leur action, choisissent les fournisseurs et le choix de ces fournisseurs est le rôle le plus important pour la pérennité de l’entreprise.
D’où l’importance des acheteurs dans la prise en compte DES RISQUES FOURNISSEURS
En 2008, lors de la crise des « Subprimes » aux USA, crise arrivée en Europe en 2009, un nombre important d’entreprises ont déposé le bilan (plus de 70 000 faillites en France en une seule année) or dans ces entreprises pouvaient figurer certains de nos fournisseurs et parfois des fournisseurs stratégiques. Donc les directions d’entreprises ont demandé au service achats de se focaliser de plus en plus sur les risques fournisseurs.
Si avant cette crise la plupart des services achats prenaient en compte d’une part le risque industriel (capacité de production), le risque qualité, le risque monétaire, le risque de dépendance (notamment en France du fait de la loi) et le risque de pérennité du fournisseur au travers d’une analyse du bilan, depuis cette date sont venus s’ajouter d’autres risques.

Aujourd’hui on peut classer l’ensemble des risques fournisseurs :
Les risques industriels (liés à la production, capacité de production, l’âge moyen des machines, l’approvisionnement des matières premières, etc… )
Les risques qualité : produits non conformes,
Les risques logistiques car plus le fournisseur est éloigné du lieu de consommation et plus les risques sont importants (pertes – vols -accidents etc …) Le nombre de containers perdus en mer dépasse aujourd’hui 50 000 par an.

Les risques financiers lorsque vous verser au fournisseur un acompte à la commande, en contrepartie vous n’avez rien !
Les risques monétaires Sur quelle monnaie basée le contrat ?

Les risques juridiques
• Quel type de contrat pour telle ou telle relation commerciale ?
• Quel droit applicable ? Contrat international (C.V.I.M) ? ou
contrat de droit national ?
• Tribunal de commerce ou arbitrage ?
• Quelle juridiction sera compétente ?
• Obligation de moyens ou de résultats ?
• Pénalités de retard de livraison ?
• Pénalités de retard de paiement ?
• Garanties ?
• Incoterms ?
Les risques géopolitiques : Parmi les risques cités figurent :
▪ L’insécurité de certains pays,
▪ La piraterie maritime
▪ Le protectionnisme en Chine et aux Etats-Unis,
▪ Les conséquences du Brexit,
▪ Une guerre froide technologique,
▪ L’espionnage industriel entre les pays
▪ Les tensions entre l’Iran et les Etats-Unis

Les risques climatiques en 2011 la zone industrielle de Bangkok a été inondée sous 2 m d’eau pendant plus de 30 jours. Il faut savoir que dans cette zone est fabriquée une grande partie des disques durs d’ordinateurs. Les constructeurs d’ordinateurs ont eu des difficultés à approvisionner ces disques durs et les prix d’ordinateurs ont augmentés de 30 euros.

Les risques environnementaux On peut parler de FUKUSHIMA où les conséquences d’un aléa climatique a généré un grave problème environnemental à la suite de l’explosion d’un des réacteurs nucléaires. De nombreuses usines proches de ce site ont été arrêtées. Les conséquences pour des entreprises mondiales : SCHNEIDER, PEUGEOT, GENERAL ELECTRIC et bien d’autres ont eu d’importantes difficultés d’approvisionnement.

Les risques en terme d’image : Un simple exemple en 2001 les télévisions mondiales ont montré des jeunes enfants qui cousaient des ballons de football pour NIKE. L’année qui a suivi, NIKE a perdu près de 20 % de son chiffre d’affaires. Parmi ces risques en terme d’image citons le travail des enfants, le recours aux « sweatshops » (ces ateliers de misère où les travailleurs, véritables esclaves sont exploités et soumis à des conditions contraires à toute morale).

Et un nouveau risque ; le risque d’épidémie ou de pandémie. Les gouvernements et les entreprises occidentales se sont rendu compte de la difficulté d’approvisionner les masques de protection et les médicaments nécessaires car 90 % de ces produits étaient fabriqués en Chine lieu de début de la pandémie où toutes les usines étaient à l’arrêt.
« Plus faibles sont les risques, meilleure est l’entreprise. » Sophocle
Le risque zéro n’existe pas ! Mais il convient de réduire les risques à leur strict minimum.

Comment ?


Risques industriels : il convient d’effectuer un audit de l’entreprise du fournisseur avant tout démarrage de relations afin de vérifier les capacités de production, le niveau de qualité, la sécurité des approvisionnements, etc…


Risques qualité : une bonne définition du besoin et un bon cahier des charges sont le meilleur moyen pour éviter les problèmes qualité. La participation de l’acheteur à la rédaction du cahier des charges est de plus en plus utilisée dans les entreprises. Cela permet à l’acheteur de bien comprendre le besoin d’acheter le bon produit mais également de bien négocier.


Risques logistiques : plus le fournisseur est proche moins le risque existe ! Mais il est parfois difficile de trouver des fournisseurs proches. Parfois il faut accepter de payer un peu plus cher un revendeur pour limiter ces risques notamment s’il s’agit d’un produit stratégique.


Risques financiers : prévoir dans les contrats un article concernant la restitution d’acomptes en cas de problèmes avec le fournisseur.
Risques monétaires : quelle monnaie choisir ? l’acheteur n’a pas de boule de cristal ni ne lit dans le marc de café donc difficile de prévoir l’avenir sur des contrats à long délai de livraison. Certaines entreprises en période d’incertitude monétaire se couvrent des risques en achetant des devises dès le passage de la commande.


Risques juridiques : il convient d’être vigilant concernant ces risques juridiques car suivant les pays les droits des acheteurs ou des vendeurs sont différents. De plus il convient de prévoir toujours la recherche d’un compromis avant de se retrouver devant les tribunaux. « Il vaut mieux un mauvais compromis qu’un bon procès » car qui dit compromis dit accord entre les 2 parties et dans ce cas les relations continueront. Dans le cas d’un bon procès pour l’un il sera mauvais pour l’autre donc il y a un risque certain de rupture des relations.


Risques géopolitiques : parfois difficiles à prévoir mais il convient d’être prudent et de suivre l’actualité internationale pour prendre les bonnes décisions.
Risques climatiques et Risques environnementaux : pour éliminer une partie de ces risques, il convient de « ne pas mettre tous ces œufs dans le même panier » et de privilégier la double source d’approvisionnement.


Risques en terme d’image pour votre entreprise : corruption – travail des enfants – etc…


Risques d’épidémie et de pandémie : la relocalisation dans des pays proches ou dans son propre pays et avec une double source d’approvisionnement devrait permettre de réduire ces risques.


En conclusion :
La santé de l’entreprise est liée à ses performances et à son organisation, mais aussi à la solidité de l’environnement dans lequel elle évolue : le marché, les clients, les fournisseurs etc… La gestion des risques fournisseurs est devenu une activité importante pour un service achats. En effet, les enjeux sont importants, les environnements incertains et variables, la complexité grandissante (internationalisation, externalisation, réglementation …) et surtout, les entreprises doivent protéger leurs sources et leurs ressources externes ainsi que leur image vis-à-vis des clients. Gérer les risques implique de mener régulièrement et de façon structurée des actions d’évaluation pour identifier concrètement les sources possibles qui pourraient impacter la livraison du produit ou service acheté. Cette analyse doit se doubler d’une veille « marché » sur les principaux fournisseurs stratégiques afin d’avoir la possibilité de réagir rapidement en cas de problème avéré.


Louis LANGUENOU
Consultant en organisation achats
Formateur


logistics gabon
logistics gabonhttp://www.gabonlogistics.com
1er portail web de la logistics et des transports du Gabon

Related Articles

Material Inventory Controller (MIC)

Responsible for Inventory Control for Drilling/ Completion, Operation’s equipment and Spares & maintaining sufficient stock levels,...

STAGE ADV SUPPLY CHAIN

En forte croissance ces dernières années, la société souhaite renforcer ses équipes commerciales et marketing pour accompagner son développement.Dans ce cadre, nous...

BW ENERGY GABON S.A lance un appel d’offre

Dans le cadre du développement de ses activités dans le permis Dussafu Marin, la société BW Energy Gabon lance un appel d'offres...

1 COMMENTAIRE

  1. De grandes responsabilités qu’ont les acheteurs pour approvisionner de façon optimale leurs entreprises. Les approvisionnements semblent, en apparence, un processus facile. Mais il n’en ai rien, il faut être très regardant sur l’activité du fournisseur mais aussi prendre en considération les aspects qui lui sont externes et surtout qui ne dépendent pas de lui.

Laisser un commentaire

Stay Connected

0FansJ'aime
2,408SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner
- Advertisement -

Latest Articles

Material Inventory Controller (MIC)

Responsible for Inventory Control for Drilling/ Completion, Operation’s equipment and Spares & maintaining sufficient stock levels,...

STAGE ADV SUPPLY CHAIN

En forte croissance ces dernières années, la société souhaite renforcer ses équipes commerciales et marketing pour accompagner son développement.Dans ce cadre, nous...

BW ENERGY GABON S.A lance un appel d’offre

Dans le cadre du développement de ses activités dans le permis Dussafu Marin, la société BW Energy Gabon lance un appel d'offres...

SOGATRA : Le DG initie un séminaire de formation aux règles de gestion des deniers publics

En proie ces dernières années à des détournements des deniers publics qui a vue l’emprisonnement de certains de ses cadres dirigeants, la Société Gabonaise des Transports (SOGATRA) conduit par son nouveau Directeur général semble avoir pris un nouveau départ pour une gestion irréprochable des fonds publics qui lui sont alloués.

Le Gabon sollicite l’appui du Maroc dans la formation aux métiers du transport et de la logistique : Et l’expertise locale est où dans...

Faut-il comprendre par cette volonté de notre gouvernement, que nous n’avons pas en local des ressources humaines nationales expérimentées pour accompagner...