L’état de la route  Alembé – La Lopé impacte négativement sur les délais de livraison des sociétés de transport en charge de la livraison des produits alimentaires vers le haut-ogooué , ce qui  par conséquent entrainent des ruptures de stock de produits alimentaires dans les magasins et marchés.

Pourtant considérer comme un axe stratégique pour l’acheminement des vivres alimentaires dans le sud-est du Gabon, l’axe  Alembé – La lopé est un véritable calvaire ( bourbier, crevasse, nid de poule, véhicule embourbés) pour les professionnels de transport de marchandises par route au Gabon.

L’Etat du réseau routier gabonais ,comme en témoigne l’axe Alembé -La lopé, ne favorise pas l’acheminement des produits alimentaire en ce temps de crises sanitaire COVID-19 dans les parties les plus reculées du territoire gabonais.

Plusieurs axes routiers sont impraticables en tempsde pluie, entravant la fluidité du trafic des personnes et des biens, contribuant fortement à la réduction du volume de la production agricole commercialisées et par conséquent affectant les prix à la consommation.

Est ce là les routes de l’Emergence  tant prônées par les pouvoirs publics ?

Quelle stratégie d’entretien routier au Gabon ? 

Plus qu’évident et capital, le réaménagement intégral du réseau routier au Gabon est très attendu par les populations gabonaises. Quid du FER 1 et FER 2.

La rédaction, Gabon logistics

 

 

Laisser un commentaire