La fonction achats fait l’objet d’une prise de conscience depuis quelques années et constitue encore une fonction émergente dans certaines entreprises et une fonction extrêmement développée dans d’autres.

Dans un monde de plus en plus concurrentiel, les entreprises tentent de préserver leur marge et un des moyens de la préserver consiste à réaliser des gains sur les achats.
Beaucoup d’entreprises ont pour objectif la réduction des coûts.

La focalisation des entreprises sur leur cœur de métier les a conduites à sous-traiter tout ce qui ne rentrait pas dans ce cœur de métier. De ce fait la part des achats dans le coût de revient du produit fini ayant beaucoup augmentée, les entreprises se sont
rendues compte qu’il y avait là un levier sur lequel elles pouvaient agir : La fonction achat.

En effet la fonction achat constitue donc le levier privilégié permettant d’améliorer le profit de l’entreprise. L’amélioration des ventes assure la pérennité de l’entreprise alors que les gains sur achats génèrent une augmentation du profit.


Selon les secteurs d’activité, les achats peuvent représenter de 30 à 70% du prix de revient. Dans un contexte de concurrence toujours accrue, le seul moyen de maintenir sa marge consiste à maintenir, voire à réduire son prix de revient.
Les 3 slides ci-dessous démontrent véritablement l’impact des achats
sur le résultat de l’entreprise.

Auteur

Analyse du 1er slide : Nous avons un compte schématique où :

• Les achats représentent 50 % du chiffre d’affaires

• Les frais généraux représentent 45 % du chiffre d’affaires

• Et donc un résultat = ventes – achats – frais généraux = 5 % du chiffre d’affaires

Auteur

ANALYSE DU SECOND SLIDE : La direction de l’entreprise a demandé au service achats de faire 3 % d’économie
• 3 % sur 1 000 000 000 XAF = 30 000 000 XAF
• Donc les achats ne représentent plus que 970 000 000 XAF.
• Les frais généraux sont inchangés
• Le résultat = ventes – achats – frais généraux font apparaître un résultat de 130 000 000 XAF soit 30 000 000 XAF de plus que dans le premier slide qui correspondent exactement à l’économie réalisée par les achats.
Donc les économies réalisées sur les achats se retrouvent directement dans le résultat de l’entreprise !!!

Auteur

ANALYSE DU 3ème SLIDE : Imaginons que la direction souhaite obtenir le même résultat que dans le second slide à savoir 130 000 000 XAF sans que le service achats puisse faire les 3 % d’économie.
• Alors il faudrait se rendre à l’évidence que l’entreprise serait contrainte de faire non pas 2 000 000 000 XAF de chiffre d’affaires mais 2 600 000 000 XAF.
• Les achats représentant toujours les 50 % se monteraient à 1 300 000 000 XAF.
• Les frais généraux à 45 % représenteraient 1 170 000 000 XAF.
Donc si on analyse ces résultats, l’entreprise pour obtenir le même résultat que 3 % d’économie achats, serait contrainte de :
• VENDRE 30 % DE PLUS
• TRAVAILLER 30 % DE PLUS
• ACHETER 30 % DE PLUS

Nos chefs d’entreprise ont vu dans cet exemple l’intérêt de développer leur service achats car il est bien plus facile de faire 3 % d’économie en achats que de vendre et de travailler 30 % de plus.


Louis LANGUENOU
Consultant – Formateur

Laisser un commentaire