Logistics/Supply-Chain

REPORTING FINANCIER ET CONTRÔLE INTERNE EN PÉRIODE DE CRISE COMME LE COVID-19

Les entreprises ont la responsabilité de gérer les conséquences du COVID-19 sur leur personnel et leurs activités. Pour lutter contre la pandémie , la mise en œuvre des plans de gestion de crise et de relance des activités est de rigueur. Garantir la sécurité de leurs employés, de leurs actifs, et la redistribution de leurs ressources rationnellement, pour assurer la continuité de leurs activités sont les défis actuels des organisations. Le contrôle interne a la mission de présenter aux parties prenantes (investisseurs, actionnaires, autorités de régulation…) des informations fiables et exactes sur la performance financière et opérationnelle de l’entreprise . Le contrôle interne joue un rôle capital dans la diffusion de ces informations.

Dans un élan de maîtrise des risques relatifs à la présentation et la diffusion des
informations financières et opérationnelles, le contrôle interne assure une veille continue pour élaborer des rapports mensuels, trimestriels, semestriels ou annuels exactes.
Un Système de contrôle interne efficace et efficient se base sur une procédure
systématique qui inclut une adaptabilité à la situation actuelle. Les risques des procédures financières et opérationnelles sont-ils évalués en tenant compte des nouvelles réglementations occasionnées par la crise ? Existe-t-il des plans d’actions qui permettent de les réduire au seuil d’appétence de l’entreprise ?
Tout d’abord, nous devons évaluer l’environnement de contrôle afin d’identifier les
insuffisances inhérentes aux processus et les contrôles nécessaires qui permettront
de continuer les activités durant cette période en garantissant le respect de la
réglementation en vigueur.
● S’assurer que les nouvelles méthodes de travail apportent toujours des preuves
suffisantes relativement à la performance des contrôles.
● Mettre en place des dispositifs pour un fonctionnement efficace de nouveaux
contrôles en insistant sur les moins-values, les publications, la comptabilisation des
produits, les estimations comptables, les justes valeurs, la fraude, et la séparation
des tâches.
● Redéfinir les modes d’affectation des employés pour produire et documenter les
nouveaux contrôles.
● Développer des outils technologiques et informatiques existants pour procéder à
des contrôles à distance.
● Concevoir un système de sauvegarde pour les pilotes des processus et des
contrôles, et les autres parties intéressées.

Ensuite, nous devons procéder à la réévaluation des risques inhérents à l’efficacité opérationnelle en ajoutant des actions préventives et correctives .
● Réévaluer les risques, leurs impacts, leurs criticités, et leurs gravité par rapport aux changements dans les reportings financiers et l’environnement de contrôle.
● Se référer aux recommandations des auditeurs pour le pilotage des processus.

● Collaborer avec toutes les parties prenantes afin de tirer des enseignements et de
comprendre leurs expériences.
● Réexaminer les problèmes liés à la séparation des tâches, de l’application des
contrôles.
● Suivre une approche qui permettra d’évaluer les activités sur le terrain, afin de
réduire la rupture jusqu’à ce que l’organisation renoue avec ses opérations
traditionnelles .
● Faire des simulations pour se préparer au travail sur le terrain en période de crise.
● Hiérarchiser les procédures pour s’assurer que les priorités sont prises en compte.
● Utiliser des approches de tests à distance développées dans les procédés
technologiques et informatiques.
● Partager les expériences avec les autres acteurs économiques et sociaux pour tirer des enseignements.
● Inclure des dispositifs additionnels pour évaluer les contrôles, les nouveaux
systèmes de contrôles du fait des nouvelles réglementations comptables,
financières et opérationnelles.

Enfin, L’ajustement du reporting financier et du contrôle interne aux nouvelles
méthodes de travail.

● Examiner les retours d’expériences et les nouveaux modes de fonctionnement mis
en œuvre pendant la crise.
● Améliorer les contrôles en tenant compte de des risques actualisés.
● Soutenir le développement des solutions des systèmes défaillants.
● Actualiser les programmes de formation pour ajouter et tenir compte du nouveau
modèle économique et social.
● Renouveler les modèles opérationnels en incluant les enseignements tirés et les
retours d’expériences.
● Mettre en place un système de ressources humaines ayant la capacité de s’adapter aux changements et aux évolutions des exigences réglementaires.

En définitive, la crise sanitaire et les difficultés économiques et sociales que nous vivons ces derniers mois est variable et continue de s’amplifier par rapport aux régions et aux secteurs d’activités. Le chômage bat son plein, et le monde est entrain de vivre la pire récession économique de ces 80 dernières années. Le reporting financier est une activité qui permet de faciliter la collecte, le stockage, l’analyse, l’exploitation et le partage d’informations des opérations financières des organisations . Le contrôle interne quant à lui est l’ensemble des lignes directrices, des structures administratives et financières mises en place par les comités de pilotages pour assurer la conduite ordonnée et efficace des activités d’une organisation. Ces deux activités pourront nous aider à prendre des décisions
optimales et aborder de cette période en redoublant de prudence.


Par Mitch Lewys ROCKENJOWA
Manager Audit, Risques, Contrôle Interne chez ISS AFRIQUE S. A


Comment here