*** Local Caption *** Audition de Armel BOUNDA BOLONZI ˆ l'AssemblŽe nationale.

Jeudi 08 Octobre 2020, Le Ministre en charge des Transports, de l’Equipements et de l’Habitat , Léon Armel Bounda Balonzi, était face à la commission de l’aménagement du territoire, des Infrastructures et des travaux publics, pour répondre aux attentes des représentants du peuple sur ses réalisations faites au cours de l’année 2020 et celle à venir en 2021.

Accompagné de son Ministre délégué, Brice Constant Paillat, ces deux autorités ont édifié les députés sur les problématiques de l’état du réseau routier peu réluisant au coeur des attentes des populations.

Au cours de l’audition, le Ministre des transports a développé les actions réalisées et en cours entrant dans le cadre du Programmme de remise en état du réseau routier prioritaire,et a abordé la question cruciale du financement de ce programme et des projets rattachés.

Budget élevé, réseau routier actuel en piteux état

Le ministre des transports des infrastructures et de l’habitat , reconnais que cette situation est imputable à un certains nombre de facteurs principalement :

-L’absence d’un programme routier depuis près de 10 ans;

-Le non investissement de l’Etat dans l’entretien du matériel du Ministère des Travaux publics;

-L’inssuffisance du personnel technique expérimenté de la régie administrative ;

-Le départ à la retraite du personnel technique expérimenté;

-L’inssuffisance de budget pour le fonctionnement de l’école des techniciens des travaux publics de Fougamou;

-L’inssuffisance des qualifications techniques des PME dans l’entretien routier;

-L’absence d’un dispositif de financement fiable et viable du secteur;

-L’irrégularité et l’inssuffisance de versement de la redevance d’usure de la route (RUR) depuis 13 ans (2007).

Comment améliorer le réseau routier actuel indispensable au développement économiquea et social du Gabon ?

Partant des recommandations formulées par Ali Bongo Ondimba, président de la République Gabonais, visant à améliorer concrètement l’état actuel du réseau routier, les autorités ont décidé de conjuguer leurs éfforts en mettant les moyens nécessaires pour entretenir les routes en terres et les voies bitumées et optimiser les Coûts de réalisation pour réduire la dépense publique.

La redaction Gabon Logistics

Laisser un commentaire