SETRAG: Christian Magni nommé Directeur général

96
Le nouveau directeur général de SETRAG Christian Magni © D.R.

La nomination du nouvel homme fort de la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) était attendue après la démission surprise de Renato Lombardo Torres ancien dirigeant de la structure. C’est finalement sur la personne de Christian Magni que le Conseil d’administration a jeté son dévolu. Un choix cohérent et rationnel eu égard à la fonction de Directeur général adjoint précédemment occupée par celui qui présidera désormais aux destinées de la Setrag. 

C’est ce mardi 20 octobre 2020 par le biais d’un communiqué de presse que le Conseil d’administration de la Société d’Exploitation du Transgabonais (SETRAG) a révélé l’identité de celui qui dirigera désormais cette entreprise après la démission du Brésilien Renato Lombardo Torres. 

Ancien Directeur général adjoint, Christian Magni a donc été choisi pour conduire la locomotive Setrag en charge de l’exploitation du chemin de fer gabonais qui depuis quelques mois, naviguait en eaux troubles avec surtout, la récurrence des accidents ferroviaires caractérisés par les déraillements de train à répétition. 

Ancien de la maison, jouissant d’une expérience significative dans le secteur de l’exploitation minière pour y avoir passé plus de 10 ans à la Compagnie minière du Gabon (Comilog) et exactement 5 années, dans la société dont il est désormais le directeur général, Christian Magni , ingénieur de formation, était le profil le mieux outillé pour amorcer le plan de remise à niveau de la Setrag. 

Le communiqué du conseil d’administration de la Setrag  précise d’ailleurs explicitement, la mission de son nouveau directeur général qui devra « poursuivre la transformation et le développement de la Setrag qui doivent lui permettre de se positionner comme une référence dans le transport ferroviaire en Afrique, notamment en termes de sécurité et de qualité de service », a-t-il été mentionné. 

Une nouvelle fonction passionnante certes mais tout aussi complexe axée autour de l’amélioration de la performance du chemin de fer gabonais, de la  nécessité de protéger les populations avoisinantes au chemin de fer  et à laquelle vient de greffer l’érection de nouvelles gares. Gageons que  Christian Magni qui a déjà assuré cette fonction en intérim saura mettre en musique les aspirations et les objectifs recherchés par la  Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag) . 

Laisser un commentaire