26 C
Libreville
vendredi 24 septembre 2021

CNNII: Un énième mouvement d’humeur révélateur du dysfonctionnement de la compagnie

La Compagnie nationale de navigation intérieure et internationale (CNNII) gabonaise est à nouveau confrontée à une crise sociale. En effet, ce jeudi 23 avril 2021, les agents de la  CNNII qui réclament près de 8 mois de salaires impayés ont fait une descente à leur Direction générale de Libreville à Acaé afin de lancer un mouvement de grève. 

On en vient à se demander comment pendant tous ces mois, des pères et des mères de famille ont pu vivre sans émoluments et continuer à travailler. Mieux, nous sommes tentés de nous demander, comment, conscients de cette situation, la direction de la Compagnie nationale de navigation intérieure et internationale (CNNII), a trouvé un sommeil juste et paisible en laissant ces hommes et femmes vivoter sans salaire pendant près de 10 mois.

Car, huit mois d’impayés c’est abyssal, et foncièrement malvenu, surtout en temps de crise sanitaire. C’est pourtant ce que réclament les salariés (si on peut encore les appeler ainsi) de la CNNII qui se sont rendus au siège de leur Direction afin d’exprimer haut et fort leur mécontentement et qui ont parallèlement bloqué les quais de la CNNII à Libreville et à Port-Gentil.

Huit mois de salaires impayés pour une compagnie dite internationale dénote du manque de sérieux et de professionnalisme de ses dirigeants, surtout lorsque depuis 02 avril 2021 un service minimum est assuré avec un arrêt de travail effectif sur les ports de Libreville et Port-Gentil. 

Des agents de la CNNII en greve

« Que ce soit les agents de la direction générale ou ceux des services, nous traversons tous les mêmes difficultés. Nous avons tous ces mêmes mois d’arriérés de salaire. Ce n’est donc pas aisé, et notre but n’est pas de baisser les bras, mais d’avancer et de surmonter cette situation ». Ces paroles de Liliane Ogoula, directrice administrative et juridique de la compagnie montrent clairement que le mal est profond et que le gouvernement, le ministre des Transports Brice Constant Paillat en tête de file doivent prendre à bras le corps cette affaire au risque d’arriver à terme à une situation où on parlera de la Compagnie nationale de navigation intérieure et internationale au passé. 

Le signal d’alarme a déjà été tiré pour cette compagnie publique, privée de subvention de l’État depuis 2017. Il ressort des conclusions de la revue des comptes des exercices antérieurs initiée en 2020 et confiée au cabinet KPMG que le compagnie accumule des pertes financières de façon continue depuis la modification de son statut juridique en 2013.

Une situation alarmante et inquiétante quand on sait, surtout que la flotte de la CNNII composée de 8 navires est en panne et qu’elle se retrouve contrainte de louer un remorqueur afin de réaliser des prestations. On se demande comment elle a pu en arriver là ! A Carl Ngueba Boutoundou, d’y apporter des réponses.  

Gabon logistics et transports
gabon logisticshttp://www.gabonlogistics.com
Gabon logistics est le premier portail web spécialisé en logistique et transports du Gabon. Site web édité par LE GROUPE GABON LOGISTICS ET TRANSPORTS.

Derniers Articles

Articles similaires