28 C
Libreville
samedi 4 février 2023

Gabon: Lancement du Projet d’appui au secteur des infrastructures au Gabon (Pasig-1)

Le ministère des travaux publics de l’équipement et des infrastructures a organisé en collaboration avec la Banque Africaine de Développement (BAD) un atelier du  financement du projet  d’appui au secteur des infrastructures Gabon en abrégé, PASIG 1. Il était essentiellement question de discuter de présenter les tenants et les aboutissants de ce vaste programme, les mécanismes de financement et  les pistes de solutions pour l’amélioration du réseau routier national.

C’est sous le haut patronage de Mme le premier ministre chef du gouvernement Mme Rose Christiane Ossouka que le programme en appui aux secteurs des infrastructures au Gabon inscrit dans  le Plan d’accélération de la transformation PAT a été officiellement lancé le 17 novembre 2021 à l’hôtel le Nomade à Libreville. Un évènement qui à vu la présence de nombreuses personnalités nationales et internationales. «Le Gabon a pris le temps de préparer ce programme pour le PAT. Il y a deux choses qui se retrouvent directement dans le principe. La première c’est les voiries, la deuxième chose qu’il y a dans le PAT c’est que le PAT invite les partenaires privés à venir . Une des conditions essentielles c’est que l’État reste en contrôle de ce dialogue et la prise de contrôle c’est l’appropriation des études. Les routes évidemment c’est pour emmener le bois transformer pour tous que on sait»  a déclaré Robert Masumbuko représentant résident de la BAD.

«L’objectif est double, d’une part relier les pôles d’activités économiques à l’intérieur du pays et d’autre part  s’arrimer à l’intégration sous régionale en zone Cemac en y facilitant la libre circulation des personnes et des biens.  C’est une des traductions concrètes de l’engagement du président de la République chef de l’État son excellence Ali Bongo Ondimba de faire  de la recherche du bien être des Gabonais sa préoccupation première» a ajouté Mr Léon Armel Bounda Balonzi ministre des infrastructures et des équipements.

Notons que pour atteindre le but et les différents  objectifs de ce programme une vingtaine d’études seront réalisées. «C’est important d’avoir des études à la fois pour avoir la maîtrise des coûts et la maîtrise des projets. Il y a aussi la question de gestion du patrimoine. Le chef de l’État a une politique qui est très dynamique en matière d’investissement routier. Il faut absolument que derrière il a aussi une politique de préservation et une politique d’entretien qui soit tout aussi dynamique que celle de l’investissement » renseigne Toussaint Nkouma Émane chef de projet PASIG 1

Evaluer à près de un projet de 90 milliards de FCFA, ,l’objectif global du projet est de contribuer au désenclavement de la Province de la Ngounié ainsi que la  réduction  des  temps  et  coûts  de  transport  sur  le  corridor  de  Libreville Brazzaville. Sur  le  plan spécifique, le projet vise à (i) améliorer l’efficacité de la chaîne logistique de transport; (ii) réduire les coûts d’acheminement des produits transportés sur la liaison Libreville/Brazzaville; (ii) améliorer les conditions de déplacements à Libreville; et (iv) contribuer à l’amélioration de l’accès des populations de la zone d’influence du Projet (ZIP) aux infrastructures socio-économiques. Ce Projet  comprend (i) les  travaux  routiers et aménagements connexes; (ii)  des  aménagements  et mesures connexes; (ii) la tenue d’un atelier sur les principes de fonctionnement et de gestion des postes uniques de contrôle frontalier (PCUF); (iv) des actions de sensibilisation à la sécurité routière,à la protection de l’environnement et à la lutte contre les IST dont le VIH- SIDA. L’exécution de cette première phase permettra, entre autres, de désenclaver la province de la Ngounié au Gabon

.

Article précédent
Article suivant
Henry Bertrant
Henry Bertranthttp://www.gabonlogistics.com
Journaliste-Spécialiste en communication digitale

Derniers Articles

Articles similaires