On s’est posé la question dans un panels , organisé par LOGASEN (Association professionnelle les Logisticiens Gabonais au Sénégal), si les PME/PMI Gabonaises ont sérieusement commencé à réfléchir et à définir des stratégies sur la maîtrise, mieux la réduction de leurs coûts logistiques qui plombent chaque jour leurs activités.

A y voir de près, Non, elles se limitent seulement à négocier les prix de transport de leurs marchandises d’un point A à un point B.

Non, chers décideurs de PME/PMI Gabonaise, la logistique ne se résume pas seulement au transport !
C’est aussi l’achat, l’approvisionnement, le stockage, les emballages, les assurances… Et, sur chacun de ces maillons, des optimisations sont possibles à faire pour augmenter vos marges financières.

Sur le terrain, les PME/PMI Gabonaise ne semblent pas l’avoir compris. Si des efforts sont faits vis-à-vis des coûts de transport, les autres maillons de la logistique sont aussi considérées comme des postes de coût incontournables et des économies substantielles peuvent être réalisées. Tout en répondant aux exigences croissantes des clients.

Évidemment, il y a des pistes non explorées notamment le travail sur les flux : Envoyer des colis plutôt que des palettes ou inversement, optimiser les fréquences de livraison, trouver des transporteurs plus adaptés sont des leviers qui permettent de dégager jusqu’à 10% d’économies sur son chiffre d’affaire.

Un point encore plus intéressant pour les PME/PMI Gabonaise œuvrant à l’international, c’est le fait qu’elles optent généralement pour le transporteur le plus proche mais pas le plus adapté. Par conséquent, les flux sont rarement optimisés, par manque de maîtrise et d’expertises en interne.

Ce défaut de maîtrise au sein des PME/PMI Gabonaise se fait encore plus ressentir au niveau des autres dimensions de la logistique c’est à dire que quand vous parlez logistique à la plupart des manager général PME/PMI Gabonaise, ils ne pensent qu’au transport. Le reste est nommé production, stockage… mais jamais logistique “.

Pourtant, sur des postes comme les emballages, la marge de manœuvre existe.

Qui n’a pas reçu de la part d’un e-commerçant un colis 10 fois plus grand que le produit qu’il contenait ? Or en agissant sur le type d’emballage et la chaîne d’emballage on peut générer de belles économies, de l’ordre de 15 à 25% selon les experts.

Autre fait, c’est que hormis le transport, pour les PME/PMI Gabonaise, la fonction logistique est rarement externalisée (si fonction il y a ). Or, l’externalisation permet de mutualiser les coûts et donc de les optimiser. Et la préparation des commandes ou encore le stockage peuvent tout à fait être externalisés.

Le pilotage de la logistique dans les PME/PMI Gabonaise semble se faire aujourd’hui qu’à travers une approche purement comptable , alors que si on prenait en compte la logistique dès la conception de la plateforme numérique  , les gains financiers seraient élevés.

La logistique dans les PME/PMI Gabonaise doit être repenser, elle doit être considérée dans sa globalité, afin d’en estimer tous les coûts et d’imaginer toutes les optimisations possibles.

Julus AGAYAS

Directeur des publications

Laisser un commentaire