28 C
Libreville
samedi 4 février 2023

Le groupe Bolloré a finalisé la cession de tous ses actifs dans le transport et la logistique en Afrique

Mercredi 21 décembre, le groupe Bolloré a finalisé la cession de tous ses actifs dans le transport et la logistique en Afrique –qui couvre notamment 42 ports africains- au géant italo-suisse MSC. Un an après le début des négociations exclusives entre les deux firmes, la famille Aponte a désormais entièrement la main sur un secteur dynamique et prometteur sur le continent.

Le point final au processus de cession à 100% des actifs de Bolloré Africa Logistics à Mediterranean Shipping Company (MSC) est désormais marqué. Les deux firmes annoncent distinctement avoir finalisé ce 21 décembre ce deal en cours depuis un an. Le géant italo-suisse du transport maritime est donc celui qui règne dans le secteur du transport et logistique en Afrique, puisque cette affaire lui confère une présence dans 42 ports africains, de Dakar à Moroni en passant par Pointe-Noire, Kribi, Lomé ou Conakry récemment sacré meilleur port en Afrique de l’Ouest dans le Container port performance Index de la Banque mondiale et S&P Global Market Intelligence.

Le groupe Bolloré -qui sort donc définitivement du secteur du transport et logistique en Afrique- tient à préciser qu’il « conservera une présence importante en Afrique, notamment à travers Canal+, et poursuivra également ses développements sur ce continent dans de nombreux secteurs comme la communication, le divertissement, les télécoms et l’édition ».

Opération finalement bouclée trois mois plus tôt

Le 20 décembre 2021, Bolloré annonçait des négociations exclusives avec MSC pour la reprise de ses actifs de transport et logistique sur le continent. En mars dernier, les deux parties ont conclu un accord dans lequel Bolloré acceptait les 5,7 milliards de dollars proposés par l’armateur basé à Genève. Alors que les deux parties avaient prévu de boucler le processus d’ici fin mars 2023, elles y sont finalement arrivées avant fin 2022.

MSC s’impose en Afrique

Ce deal est un véritable amplificateur de l’empire que MSC cherche à bâtir en Afrique depuis plusieurs années. Leader mondial du transport maritime à conteneurs, la firme italo-suisse a commencé en Somalie il y a 50 ans et déploie cette activité aujourd’hui dans 43 pays. De ce fait, l’acquisition des actifs de Bolloré Africa Logistics élargit considérablement son empreinte dans les pays du continent où ses investissements sont désormais diversifiés.

Tout comme Bolloré, MSC est porté par une famille, les Aponté. Le père-fondateur, Gianluigi, a depuis quelques années laissé les rênes du conglomérat à son fils Diego qui est le président de MSC Group. « Je tiens à remercier la famille Bolloré, et Cyrille en particulier, pour avoir mené l’opération de manière fluide et efficace et je les félicite d’avoir créé une entreprise aussi bien établie », a-t-il déclaré, commentant la finalisation du deal, avant d’ajouter : « l’accord renforcera les liens de longue date de MSC avec l’Afrique et renforcera notre engagement envers la croissance économique du continent, y compris l’investissement dans les navires, les chantiers navals, les terminaux à conteneurs, les solutions logistiques, les installations de stockage, les réseaux routiers et ferroviaires qui soutiendront et amélioreront le commerce à travers le continent africain et le reste du monde ».

La promesse aux salariés

Dès les premières révélations autour de ce deal l’année dernière, l’inquiétude était montée d’un cran au sein des équipes de Bolloré Africa Logistics, craignant pour leurs emplois. Dans son communiqué, MSC se veut rassurant et se dit ravi d’accueillir les « plus de 21 000 nouveaux collègues » qui étaient jusque-là employés du groupe français. « Notre stratégie reste ancrée dans nos valeurs et dans notre vision à long terme qui protège plus de 150 000 employés dans 155 pays à travers le monde », déclare Diego Aponte.

La Zlecaf en ligne de mire

Le transport et la logistique constituent un secteur stratégique pour l’avenir de l’Afrique. Non seulement les réflexions s’accélèrent au sein des institutions panafricaines en faveur de l’augmentation de la part de l’Afrique dans le commerce mondial, mais aussi le continent tente des pays et des mains pour mettre en œuvre la zone de libre-échange continentale (Zlecaf) active depuis janvier 2021. Et MSC regarde particulièrement à cette plateforme géante en devenir, disant son « intention de continuer à améliorer la connectivité du continent avec le reste du monde et de permettre le commerce en Afrique dans le cadre de la mise en œuvre de la Zlecaf ».

Une nouvelle entité bientôt dévoilée

Le groupe italo-suisse dévoilera en 2023 la nouvelle marque sous laquelle les actifs repris de Bolloré seront exploités. Il s’agira, précise MSC, d’une « entité autonome avec son portefeuille de partenariats diversifiés ». En revanche, Philippe Labonne -l’as des hommes clés de Bolloré en Afrique, « poursuivra son rôle » de président à la tête de l’entreprise désormais gouvernée par la famille Aponte, indique MSC.

Source: afrique.latribune.fr

gabon logistics
gabon logisticshttp://www.gabonlogistics.com
Gabon logistics est le premier portail web spécialisé en logistique et transports du Gabon. Site web édité par LE GROUPE GABON LOGISTICS ET TRANSPORTS.

Derniers Articles

Articles similaires