26.7 C
Libreville
mardi 25 janvier 2022

Léon Armel Bounda Balondzi: « L’entretien routier aujourd’hui obéit très peu à une logique de programmation pertinente. Nous opérons actuellement que dans la gestion de l’urgence»

Le ministre des Travaux Publics, de l’Equipement et des Infrastructures a tenu une séance de travail avec l’ensemble de ses collaborateurs chargés de la programmation, du suivi, du contrôle et de l’exécution des chantiers relevant du ministère dont il a la lourde charge. A l’ordre du jour de ces travaux, faire le point sur l’état d’avancement des chantiers  en cours d’étude, de planification et d’exécution  sur l’ensemble  territoire national.

«S’agissant particulièrement de notre réseau routier national, à la charge de notre département ministériel. Celui-ci est long d’environ 10348 kilomètres dont un peu plus de 75% restent encore en terre. Pour assurer la circulation des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire national en toute saison, la problématique de l’entretien routier au Gabon se pose au gestionnaire du réseau dans toutes ces dimensions» à déclaré Léon Armel Bounda Balondji,Ministre des Travaux Publics, de l’Equipement et des Infrastructures

Des routes en bon état, praticables en toutes saisons dynamisent en principe une économie. Elles permettent, dans une large mesure, de fluidifier les  mouvements des produits et des services, par conséquent permettent aux  populations  tributaires des routes d’avoir accès à l’emploi, à l’éducation et aux soins de santé. Un bon réseau routier  favorise le  développement économique ,social et environnemental. 

«L’entretien routier aujourd’hui obéit très peu à une logique de programmation pertinente. C’est pourquoi, nous opérons actuellement que dans la gestion de l’urgence. Cet état de fait, est une grosse limite à un entretien routier efficace et efficient qui vise à assurer les meilleures conditions de circulation de nos compatriotes sur l’ensemble du territoire national  » à indiqué le Ministre, Léon Armel Bounda Balondzi.

Ces séances de travail par visioconférence, sont des nouvelles approches de travail mises en place par le ministre de tutelle afin  de suivre en temps réel  l’avancement des travaux sur les différents chantiers en cours de réalisation sur l’ensemble du territoire.

Espérons que cette nouvelle méthode de travail apportera des résultats concret très attendus par les populations sur le terrain. 

Henry Bertrant
Henry Bertranthttp://www.gabonlogistics.com
Journaliste-Spécialiste en communication digitale

Derniers Articles

Articles similaires