De janvier à juin 2020, les exportations du Gabon ont enregistré un recul de 1,0% à 1 666,2 milliards de FCFA. Cette évolution est liée à la baisse des ventes de pétrole brut (-1,5%), malgré l’amélioration des exportations du secteur hors pétrole (+1%).

Les exportations de pétrole
Au premier semestre de l’année 2020, les exportations de pétrole brut ont diminué de 1,5% à 1 307,1 milliards de FCFA. Cette évolution s’explique la faiblesse des prix sur le marché international, en lien avec la surabondance de l’offre.
Par destination, la baisse de l’activité en Chine, notamment au premier trimestre, suite à la crise sanitaire, a induit une baisse des ventes vers ce continent qui demeure la principale destination du brut gabonais. Ce pays est suivi de l’Europe, de l’Océanie et de l’Amérique.

Les exportations hors pétrole
Malgré le contexte international défavorable, les ventes du secteur hors pétrole se sont légèrement améliorées de 1,0% à 359 milliards de FCFA au cours des six premiers mois de 2020. Cette progression résultat en partie, de l’amélioration des ventes du secteur minier et de l’huile de palme, nonobstant la baisse des exportations des bois sciés et des produits dérivés du pétrole.
Dans le détail, s’agissant du secteur minier, les ventes du minerai de manganèse, qui représente 4% des exportations totales du Gabon, ont cru de 66,2% à 123,9 milliards de FCFA. Elles ont été soutenues par l’amélioration des performances des différents opérateurs et le renforcement de la demande asiatique (+98% à 100, 4 milliards de FCFA). En outre, grâce au maintien des performances des moyens logistiques pour l’évacuation des produits et à la manifestation de nouveaux clients (Amérique et Afrique), les ventes de ferro sillico manganèse ont progressé de 1,9% à 11,5 milliards de FCFA.

A l’instar du minerai de manganèse et du ferro sillico manganèse, les exportations d’huile de palme s’inscrivent en hausse de 46% à 4,2 milliards de FCFA du fait de la consolidation de la demande mondiale (en particulier européenne), malgré la crise du Covid 19.
Pour représenter 9,1% des ventes totales du Gabon, les exportations des bois sciés ont baissé de 6,6% à 151,5 milliards de FCFA, en liaison avec la contraction de la demande asiatique (-16,1%). Plusieurs raisons expliquent cette tendance parmi lesquelles les difficultés logistiques (manque de conteneurs vides) et les mesures sanitaires restrictives arrêtées par le Gabon et qui ont fortement impacté le secteur forestier.

Source: Note de conjoncture sectorielle à fin Juin 2020, Direction Générale de l’Economie et de la Politique Fiscale

Laisser un commentaire