Docteur en Géologie (2 PhD), et diplômé de  la Sorbonne (Université Pierre & Marie Curie), Daniel Marini a travaillé de 1982 à 1986 au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris.

Après 5 ans de recherche en géologie et surtout en métallogénie , sa carrière l’a orientée vers le développement international: cartographie et hydrogéologie pour le PNUD et la Banque mondiale à Djibouti, aux Comores, au Cameroun … avant de rejoindre la SLN en 1991, en Nouvelle-Calédonie. Il a toujours «adoré” sa position de géologue minier dans la mine Kouaoua Ni, sur la côte Est de la Caroline du Nord.

 Après 7 ans,  il a  passé 1 an sur le projet d’exploration et d’estimation de latérite de Prony (en 1998/1999). Puis 5 ans au Gabon, en tant que chef de la direction des opérations, puis directeur Mine & Process : mine Mn, usines de valorisation, approvisionnement en minerai, notamment le retour en Afrique.

Fin 2003, il retourne en Caroline du Nord, dans l’extrême nord, pour s’occuper du centre minier de Tiébaghi ​​Ni, de sa croissance et de sa mise sur les rails. En 2008, il est nommé Directeur des Mines.

En 2015, il revient Afrique en tant que directeur et PDG de Grande Côte Operations (minéraux lourds).Après un certain temps au  Sénégal, il devient vice-président, directeur général, et directeur pays de Tasiast (or), à Kinross en Mauritanie. Après au Burkina Faso Savana pour Trevali Nantou Mining (Zn, Ag).

Le nouveau Directeur de ASSALA GABON a été officiellement présenté au ministre du Pétrole, du Gaz et des Mines, Vincent de Paul Massassa, le jeudi 8 octobre 2020 par son prédécesseur Jean-Yves Grall.

Présentation de Daniel Marini au ministre du Pétrole, du Gaz et des Mines, Vincent de Paul Massassa

« Aujourd’hui, je suis très fier de travailler au Gabon (un retour) pour Assala Energy (pétrole & gaz) dans ce beau pays, avec une équipe incroyable et je suis très heureux. Je n’arrive toujours pas à y croire à propos de cette vie fantastique (…) L’équipe qui m’a précédé a fait un énorme travail que nous devons poursuivre. » a fait savoir le nouveau Directeur Général.

Deuxième producteur de pétrole après Total. Assala Energie  exploite cinq licences (Rabi Kounga II, Toucan II, Bende M’Bassou Totou II, Koula / Damier et Gamba / Ivinga) et détient des participations dans quatre autres licences qu’elle exploite en sous-traitant: Atora, Avocette, Coucal, et Tsiengui. 

Pour rappelle en 2019, Assala Energie a acquis trois permis d’exploration à terre (Mutamba-Iroru II, Nziembou II et Ozigo II). Elle  a investi près près de 170 milliards de francs dans le développement des actifs, la maintenance des infrastructures, ainsi que dans la sécurité pétrolière.

La redaction Gabon Logistics

Laisser un commentaire