Historiquement, les transports et la logistique ont été les principaux centres de Coûts lors de l’organisation de la CAN 2012 au Gabon.

En effet, selon les données publiées dans le site le nouveau Gabon, les coûts de transport et logistique auraient représentés, dans les dépenses de la CAN 2012, une somme de 25 milliards de FCFA (5,5 milliards de FCFA d’investissement et 19,5 milliards de FCFA de fonctionnement) soit 30 % du total des dépenses liées à l’organisation de la compétition. Les transports et la logistique ont représentés ainsi le principal centre de coûts, par rapport à la gestion de l’équipe du commissariat et de l’ensemble de la communication soit 19%, les aménagements du stade soit 17%, l’hébergement et la restauration soit 14%. 

Les transports et la logistique ont donc été le centre de coûts qui a fortement peser sur l’organisation de la coupe d’Afrique des nations 2012 (coût Global officiel : 400 milliards FCFA), c’est énorme pour un pays qui se veut être compétitif (Emergent).

Qu’en est il des Coûts logistiques et transport de l’organisation de la tropicale -AMISSA BONGO crée en 2006 et qui fête en 2020 sa 15e édition ?

Ou encore des Coûts logistiques et transport de l’organisation du festival Gabon 9 provinces qui en est déjà à sa 3ième édition ?

Sans oublier, les couts logistiques et transport liées à l’organisation des journées nationales de l’artisanat surtout quand on sait que le développement de l’artisanat au Gabon est fragilisé par une faible organisation du secteur et qu’une meilleure organisation et une professionnalisation sur le plan de la logistique et des transports serait appropriée à l’ensemble de segments de métiers pour permettre une mutation adéquate de ce secteur.

Dans un contexte marqué par des restrictions des ressources budgétaires, le repli des investissements de certains investissements publics/ privés, l’accroissement des inégalités sociales, les aléas économiques du prix du baril de pétrole sur le marché mondial, voilà en tout cas, une occasion pour l’autorité de tutelle  de réfléchir et surtout de proposer un système logistique institutionnel cohérent visant à optimiser la dépense publique liés aux évènements sportifs, de loisirs, de promotion de la culture et de l’artisanat .

Julus AGAYAS, Directeur de publication

Laisser un commentaire