28 C
Libreville
samedi 25 septembre 2021

Bassin du Congo-Oubangui-Sangha: Brice Paillat et le Gabon prennent la tête du Secrétariat général de la commission

L’actuel ministre des Transports Brice Constant Paillat vient d’accéder, et avec lui le Gabon au siège du secrétariat général de la Commission internationale du bassin Congo-Oubangui-Sangha (Cicos). Cette fonction qu’il assumera pour les 5 prochaines années a été annoncée par l’organisation sous régionale le 1er juin 2021 dernier. 

Le nouveau secrétaire de la Commission internationale du bassin Congo-Oubangui-Sangha (Cicos) est gabonais. Il s’agit de Brice Constant Paillat. Ce dernier remplace la camerounaise  Enaw née Judith Efundem Agbor. 

Pendant 5 ans donc, Brice Constant Paillat, aura donc à charge de réaliser les missions premières de cette commission que sont  la promotion de la navigation intérieure, y compris la gestion intégrée de ressources en eau (GIRE) du bassin du Congo comme le reconnaît le néo secrétaire général du Cicos. « Cette commission a été mise en place pour assurer la sécurité dans la navigation des eaux intérieures des pays membres, tout en assurant également une gestion intégrée de nos ressources », a indiquait  Brice Constant Paillat.

Cette activité liée à la ressource de l’eau est justement l’une des questions centrales que devrait aborder le nouveau secrétariat en ce sens qu’il constitue l’un des maillons essentiels des échanges commerciaux dans la sous-régions Afrique centrale.  « Beaucoup d’activités gravitent autour de la ressource eau et il est question pour les pays membres de mutualiser leurs moyens et leurs efforts pour que les ressources du bassin du Congo, du fleuve Ogooué, soient vraiment optimisées », a précisé Brice Constant Paillat. 

Créée en 1999, la Commission internationale du bassin Congo-Oubangui-Sangha (Cicos) est une organisation soutenue par ses Etats membres à l’Angola, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la RDC et la Gabon. L’institution bénéficie également de l’appui d’un réseau de partenaires techniques et financiers, qui permettent d’apporter des solutions aux problématiques de la gestion des ressources en eau.

Derniers Articles

Articles similaires