28 C
Libreville
mercredi 8 décembre 2021

Assises des transports: la poudre de perlimpinpin de Brice Constant Paillat

Annoncé en fanfare à coût de communication et de présentation médiatique les assises des Transports que devait organiser Brice Constant Paillat le ministre de tutelle se font toujours attendre. Pourtant, le ministre des Transports himself avait indiqué à la presse qu’il avait réuni gaillardement en juin dernier que lesdites assises se tiendraient dans les tous prochains jours. 5 mois après cette annonce à la fanfare, rien, ou mieux, aucune once d’une possible organisation des cette messe du transport. Une attitude qui laisse penser que Brice Constant Paillat a simplement brassé du vent, en jouant l’intéressant, faisant croire sans réelle conviction qu’il souhaite trouver des solutions au secteur des transports. 

Entre les grèves répétitives dans certaines entreprises de transport public telle que la Société Gabonaise de Transport (Sogatra), déraillements récurrent des trains de la Setrag sur la voie ferrée, l’augmentation exponentielle des coûts de transports urbain et interurbain, le transport aérien en proie à de nombreux difficultés, le secteur maritime marqué par des attaques récentes de piraterie, l’organisation des assises du transport était l’une des promesses fortes du ministre des transports Brice Constant Paillat. 

En juin dernier Brice Constant Paillat avait dressé un diagnostic assez pertinent et pragmatique du secteur transport, cet enfant très malade. « Le secteur des transports a besoin d’être réellement redynamisé. Il est affecté par des maux divers et variés. Par exemple, de nombreux textes sont désuets. Les lieux d’embarquement et de débarquement sont peu organisés. Il y a plusieurs intervenants dont plusieurs acteurs et autant de centres périphériques de décisions. De même que les opérateurs économiques du secteur se disent étreints par une trop forte parafiscalité », avait-il indiqué. 

Mieux, pendant cette grande promotion de cet événement et alors qu’il annonçait être en consultation avec les partenaires sociaux afin qu’ensemble ils préparent des assises du transport terrestre au cours desquels ils passeront en revue  toutes les questions . Assises qu’il comptait organiser dans les tout prochains jours. Sous réserve bien entendu de l’avis favorable du Premier ministre et de l’accord du président de la République 

LIRE AUSSI: Gabon: Brice Constant Paillat prépare les assises du secteur transport

Seulement, plusieurs mois après l’annonce de ces assises, cette idée pourtant salutaire de Brice Constant Paillat se révèle être frappée du sceau de la fumisterie et de l’enfumage. Ces réflexions qui auraient permis non seulement de sortir le secteur du transport de la tourmente mais aussi d’améliorer le quotidien des Gabonais ne semble être en réalité qu’une fanfaronnade avec effet d’annonce sans sérieux et sans réelle réflexion. Doit-on comprendre que le Premier ministre et le Président de la République n’ont pas donné leur aval pour l’organisation de ces assises ? Pourquoi ce statu quo ? Brice Constat a-t-il simplement jeté de la poudre de perlimpinpin aux acteurs du secteur transport ? S’est-il inscrit dans l’enfumage dès le départ ou a-t-il freiné en chemin ? Si oui par qui ? 

Alors que la côte d’ivoire vient de réaliser sans faire de vacarme dans les médias sa deuxième édition des assises du transport le jeudi 07 octobre 2021 au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan sur le thème « Mobilité urbaine 2.0 , élargissement de l’offre de la mobilité et sécurité routière », le ministre des transports Brice Constant Paillat s’englue dans le marasme de sa propres initiative annoncée mais toujours pas réalisée.  

Après plus d’un an à la tête du ministère des transports, Brice Constant Paillat a visiblement du mal à joindre l’acte à la parole, ou à concrétiser ses promesses. Une attitude qui entache considérablement son bilan à la tête de l’administration de transport. Pour beaucoup dans l’opinion publique, son mode de gouvernance ne se caracteriserait que par deux maux: l’Immobilisme et Inaction. 

Henry Bertrant
Henry Bertranthttp://www.gabonlogistics.com
Journaliste-Spécialiste en communication digitale

Derniers Articles

Articles similaires