Paroles d'Experts

COVID 19 : RELANCE DES ACTIVITÉS DU SECTEUR AÉROPORTUAIRE

Le secteur aéroportuaire n’a pas été épargné par les conséquences de la pandémie du Covid-19. Les aéroports, les entreprises aériennes, et tous les autres acteurs du domaine ont été négativement impactés par cette crise mondiale. Depuis la période d’Avril 2020 le nombre de vols internationaux avait baissé jusqu’à 80%, les vols nationaux 70% d’après iata.org. Les prévisions annonçaient une chute du nombre de voyageurs internationaux à 1,2 milliards d’ici le mois de Septembre selon une étude du FlightGlobal website. Le nombre de passager par vol avait baissé de 50% d’après les investigations de l’ACI (airports council international). Certains affirment que les revenus mondiaux des entreprises du secteur aéroportuaire pourrait chuter de 160 à 314 milliards de dollars US pendant les 9 premiers mois de cette année et les revenus des aéroports de 77 milliards US selon l’ACI.

Depuis lors, la pandémie a gagné du terrain, le nombre de personnes infectés évolue
encore dans certaines régions du monde. Pour sortir victorieux de cette catastrophe sanitaire, les entreprises aériennes, les aéroports, les organisations de navigation aérienne, les partenaires, les agences de sécurité, les services de soutien, les services commerciaux et de détail, les organismes de réglementation et de voyageurs, doivent rompre avec les méthodes traditionnelles pour adopter des approches qui répondent à la situation actuelle.

LA RESPONSABILITÉ DES CLIENTS
La relance des activités du secteur aéroportuaire sera déterminée par la demande et les exigences des clients. La sécurité est la plus importante des préoccupations, les clients doivent respecter les gestes barrières (le port du masque, désinfection des mains, distanciation physique). La santé et la sécurité des personnes est le défi de toutes les parties prenantes. Les compagnies de l’écosystème aéroportuaire, devraient multiplier les collaborations, et les retours d’expériences. Les acteurs du secteurs ont pour mission d’améliorer les moyens de contrôles, et les prévisions qui impacteront la demande des clients. La pandémie du Covid-19 ne présente pas que des risques mais aussi des opportunités d’amélioration de nos systèmes de management.

EFFICACITÉ ET EFFICIENCE OPÉRATIONNELLE POUR UN SUIVI OPTIMAL DES
EXIGENCES CLIENTÈLES

L’enregistrement des exigences des clients, et le respect des lois et réglementations en vigueur jouent un rôle primordial dans les actions opérationnelles. Les moyens mis en œuvre doivent garantir la sécurité et la santé des clients, les acteurs opérationnels ont le devoir de s’assurer que les moyens de contrôles et de maîtrises de risques sont efficaces et efficients, et permettent de prévenir d’autres risques inhérents. Les opérationnels pourraient promouvoir les échanges des données dans l’ensemble de l’écosystème.
Les transporteurs aériens ont pour mission de procéder à la réévaluation du contexte actuel afin que la transition entre les pratiques traditionnelles et celles actualisées puissent être complémentaires, pour une consolidation stratégique optimale.

Les moyens de maîtrises et de contrôle doivent être plus exigeants, l’établissement des itinéraires doit présenter des innovations correspondantes aux défis présents. Il doit émaner des formes d’échanges, de partages, et de collaboration entre les compagnies et toutes les parties intéressées pour la relance de la croissance.
Les processus d’enregistrement des passagers doivent évoluer, pour que les passagers s’y prennent avant leur arrivé. Les contrôles de sécurité doivent tenir compte de l’état de santé des personnes, des règles de distanciation physique, et du traitement libre service des passagers. Nous devons récupérer les bagages sans contact avec d’autres passagers par exemple. La flexibilité et l’agilité des opérationnels est plus que jamais de rigueur.

RELANCE FINANCIÈRE ET COMMERCIALE
Les financements privés et publics octroyés sous forme de subventions, de prêts, pourra aider plusieurs compagnies, à relancer leurs activités. Les changements observés dans ce secteur exigera aussi des changements ou des ajustements de méthodes financières et commerciales. Les entreprises aériennes devraient mettre en place des mesures pour disposer de liquidité, pour faire face aux aux aléas économiques de cette période de crise sanitaire mondiale.
Les techniques traditionnelles de fixation de prix, des itinéraires devra être modifiées, pour les adapter au contexte actuel en gardant le contrôle sur la récession des activités de ce secteur. La stratégie de relance financière et commerciale doit inclure la santé et le bien être des clients, les restrictions de destination de voyage, les nouvelles exigences réglementaires. Les entreprises aériennes doivent bâtir une nouvelle vision stratégique pour une santé financière et commerciale durable et flexible. Elles pourront mettre en œuvre des partenariats entre compagnie pour accroître la satisfaction de la clientèle. Les acteurs du secteur aéroportuaire pourraient aussi proposer aux voyageurs des offres permettant d’augmenter les revenus, par des vols partagés, le remplissage des sièges, puis
en diminuant les coûts par le regroupement et le partage des ressources. Ces
collaborations pourront être amélioré avec le temps, pour diversifier les offres et accroître la qualité du service. La formation des alliances entre les compagnies pourraient aussi générer des profits tirés grâce à certains itinéraires. Les acteurs des compagnies aériennes et ferroviaires devraient communément mettre les billets en vente, en prenant exemple sur ceux qui ont déjà réussi à le faire. La conclusion de partenariat avec les hôtels, les agences de tourisme, et toutes les parties prenantes pour favoriser la relance de ce secteur. Pour rassurer les clients, les acteurs de ce secteur devraient aussi Collaborer avec les gouvernements, les organismes de normalisation, afin de mettre en place de nouvelles normes mondiales pour les transporteurs.

PARTENARIATS ET COLLABORATIONS POUR UNE CROISSANCE DURABLE
Les effets néfastes du Covid-19 est l’un des plus grands défis que le secteur aéroportuaire ait connu depuis sa création. La baisse de la demande, les risques opérationnels, les conséquences financières ont fragilisé ce secteur d’activité. Comme nous l’avions dit précédemment, nous devons rompre avec les méthodes traditionnelles. Les acteurs de l’écosystème doivent identifier les besoins et les attentes des clients, en tenant compte de l’évolution du secteur. Pour y arriver les entreprises aériennes doivent travailler ensemble, étant donné que toutes les parties prenantes sont impactées par cette crise. Les partenariats, les collaborations, le partage d’expérience sont de rigueur, pour être plus performant. Les entreprises du secteur aéroportuaire, devraient mettre en oeuvre des moyens de contrôles plus résilients, afin de faire face aux incertitudes. Le développement
des partenariats et des collaborations pourra promouvoir les échanges de données, et des technologies, pour stimuler la relance opérationnelle et financière de ce secteur.


Mitch Lewys ROCKENJOWA
Manager Audit, Risques et Contrôle Interne chez ISS AFRIQUE SA

Comment here