28 C
Libreville
dimanche 13 juin 2021

Gabon: l’activité du secteur forestier 2020 en nette baisse suite aux mesures liées à la Covid 19

L’apparition de la crise sanitaire liée à la covid-19 qui a contraint le gouvernement à prendre des mesures drastiques pour lutter contre ce virus met à l’épreuve plusieurs domaines d’activités de notre économie. C’est le cas notamment du secteur forestier lequel s’essouffle peu à peu , à en constater la diminution de sa production et la baisse de son activité en 2020. 

Comme tous les autres secteurs économiques, le secteur forestier a été impacté par la crise sanitaire mondiale. En fin 2020, la note de conjoncture sectorielle présentait ainsi une diminution de la production a de 2,6%, une diminution de la production de bois débités de 2,1%, une diminution des exportations de -4,3% ou encore une régression de 5,2% de la production des unités de sciage. Cette mauvaise performance est liée à la réduction des flux dans les échanges commerciaux et à la contraction des commandes extérieures des bois débités. Toutefois, si la demande extérieure a infléchi, la demande locale s’est soldée positivement pour l’année 2020. 

« L’exploitation forestière a enregistré un tassement de son activité en 2020, suite aux mesures gouvernementales visant à limiter la propagation du coronavirus sur les chantiers »  peut-on lire dans la note de conjoncture sectorielle de la direction générale de l’Economie et de la politique fiscale de décembre 2020. 

Sans surprise, la production a ainsi diminué de 2,6% pour se situer à 1,9 millions de m3 de grumes. Les industries de transformation du bois ont de fait connu un fléchissement de leurs activités. La production de bois débitée a baissé de 2,1% à 1 147 442 m3. Sur le plan commercial, les exportations ont suivi cette tendance baissière pour se situer à 835 299 m3 (-4,3%). Et s’agissant des unités de sciage, la production a régressé de 5,2% pour se situer à 646 265 m3. 

Les ventes aux industries locales se sont redressées de 14% à 907 961 m3 en lien avec la bonne tenue du carnet de commandes, notamment des industries installées dans la zone de Nkok. Le segment de fabrication des placages a enregistré de bonnes performances. La production s’est stabilisée à 447 448 m3 (0,1%). Si les exportations en la matière ont baissé de 12,4% pour s’établir à 316 278 m3, suite à la faiblesse de la demande internationale des produits en placage, les ventes locales ont fortement progressé de 58,2% à 28 202 m3, en raison de la fermeté de la demande locale de placage. 

Les performances industrielles et commerciales de l’activité de contreplaqué quant à elles ont été appréciables, avec une production qui est passée de 42 634 m3 en 2019 à 53 152 m3 en 2020. Soit une augmentation de 24,7 %. Sur le plan commercial, les ventes locales et les exportations se sont appréciées de 24,9 % et 21 18,4 %.  Selon la Direction générale de l’Economie et de la politique fiscale, cette situation « s’explique par un bon rythme d’approvisionnement en grumes et une utilisation optimale des équipements industriels ” et “ en raison de la fermeté du carnet de commandes », a-t-on pu lire.  

Nul doute qu’avec de meilleures routes ou encore l’effectivité du système de traçabilité du bois gabonais, ce secteur saura valablement s’imposer dans la région voir dans le monde. La forêt gabonaise représente plus de 80% du territoire national pour une superficie de 22 millions d’hectares. Elle se situe au 2ème rang des forêts du Bassin du Congo, après celle de la République Démocratique du Congo. Le secteur bois, l’or vert du Gabon est la deuxième richesse du pays après le pétrole. 

logistics gabon
logistics gabonhttp://www.gabonlogistics.com
1er portail web de la logistics et des transports du Gabon

Rester connecté

9,779FansJ'aime
51SuiveursSuivre

Derniers Articles

Articles similaires