26 C
Libreville
mercredi 4 août 2021

Projet de la Transgabonaise: l’Etat prévoit des fonds de garantie en cas de défaillance de la Société Autoroutière du Gabon

Dans la loi de finance de 2021, l’ Etat gabonais a mis en place un compte afin de pouvoir honorer la garantie accordée à la Société autoroutière du Gabon (SAG) dans le cadre du contrat de partenariat relatif au projet de construction de la Transgabonaise. 

En août 2020, le ministre des Travaux publics, de l’Equipement et des Infrastructures, Léon Armel Bounda Balonzi affirmait déjà que le projet de construction de la Transgabonaise, serait la priorité de son département dans le cadre de la loi des finances 2021. Cette route longue de 780 km, devant relier Libreville à Franceville est l’un des plus grands chantiers du président de la République Chef de l’Etat, Ali Bongo après la route Port- Gentil/ Omboué. Un projet routier qui, in fine,  permettra de fluidifier les échanges entre les deux provinces. 

Le gouvernement gabonais a concédé la conception, l’aménagement, le financement et l’entretien de ce grand chantier en octobre 2019 à la Société Autoroutière du Gabon (SAG), filiale de Meridiam et d’Arise (une holding fondée par Olam international) au travers d’un contrat de Partenariat de type PPP pour une durée de 30 ans. Le coût total des travaux était estimé à 700 milliards de FCFA et la livraison du projet, prévue pour 2023. 

Le démarrage officiel des travaux prévus initialement pour juillet 2020 a finalement été repoussé en septembre 2020, un retard de quelques jours dû à la crise de la Covid-19.  Dans tous les cas, certainement par souci de prévoyance, le gouvernement qui s’est porté garant de la SAG a créé dans la loi de finance 2021 un compte de garantie qui est « destiné à la prise en compte des remboursements qui incomberaient à l’Etat, en cas de mise en jeu de sa garantie telle qu’accordée à la Société autoroutière du Gabon (SAG) dans le cadre du contrat de partenariat relatif à l’aménagement, au financement, à l’exploitation et à la maintenance de la route économique dite Transgabonaise » 

Selon le gouvernement, ce compte de garantie sera alimenté par une partie des taxes reversées ou collectées par les entreprises des groupes Arise et Olam au Gabon, selon le gouvernement. Le compte retracera les opérations du compte séquestre créé dans la loi de finances 2020 qui a pour but de garantir le remboursement par l’État du coût des études, des travaux préliminaires, des travaux permanents anticipés et coûts associés de la Transgabonaise.

Gabon logistics et transports
gabon logisticshttp://www.gabonlogistics.com
Gabon logistics est le premier portail web spécialisé en logistique et transports du Gabon. Site web édité par LE GROUPE GABON LOGISTICS ET TRANSPORTS.

Derniers Articles

Articles similaires