29 C
Libreville
samedi 25 septembre 2021

Redevance passager: la collecte de l’impôt reportée sine die

C’est par le biais d’une communication parvenue à la rédaction de Gabon Logistique et Transport que la direction générale des Impôts a annoncé le report de l’application de la redevance passager instituée par le gouvernement. Une situation on ne peut plus prévisible au regard de la mine grise avec laquelle les professionnels du secteur avaient accueilli cette redevance qui pour beaucoup allait davantage fragiliser un secteur déjà en perte de vitesse.  

Annoncée par la direction générale des Impôts pour une mise en application dès le 27 juillet, la redevance passager ne sera plus appliquée à la date indiquée dans la précédente communication de l’administration dirigée par Gabin Otha Ndoumba. 

Ce dernier par un communiqué paru dans le quotidien nationale L’Union et parvenue à la rédaction de Gabon Logistics et Transport indiquait que « Le démarrage de la collecte précédemment prévu le 27 juillet 2021 est reporté à une date ultérieure». «Par conséquent, précise-t-il, les dispositions prévues par le communiqué du 16 juillet 2021 sont annulées». Il ajoute par ailleurs qu’« un communiqué ultérieur sera publié, en temps opportun, pour informer les différents opérateurs économiques de la date définitive arrêtée pour le début de la levée de cette contribution », a-t-on pu lire. 

LIRE AUSSI: Gabon : Le gouvernement ajoute une redevance sur tous les vols internationaux

Un rétropédalage qui s’explique certainement par le mécontement des compagnies aériennes réprobatrices vis à vis de cette imposition et de la volonté, il faut le souligner, du gouvernement de prendre en compte des discussions en cours, avec les compagnies aériennes et les sociétés émettrices de billets d’avion. Reste à savoir pour combien de temps cette décision sera suspendue puisque aucune date de mise en application n’a été communiquée par la direction générale des Impôts et Gabin Otha Ndoumba. 

Cette réexamination de la lettre et l’esprit de l’arrêté du 21 avril 2021 fixant les modalités de perception de cette redevance des services passagers au Gabon est la preuve manifeste du caractère problématique de celle-ci qui en plus d’avoir un impact sur le plan économique en a un sur le plan social. Doit-on le rappeler, Chaque passager devrait débourser 32 798 francs CFA (classe économique), 39 357 francs CFA (classe affaires) ou 65 596 francs CFA (première classe). 

LIRE AUSSI: Redevance Passager: une entrée en vigueur actée pour le 27 juillet

Au moment de l’annonce par le gouvernement de la création de cette redevance, il faisait savoir qu’elle devrait aider au financement du projet d’aménagement de l’Aéroport international Léon Mba de Libreville. Du coup, les passagers devaient, à nouveau, mettre la main à la poche. Cette nouvelle taxe devait s’appliquer sur les vols internationaux à destination ou en partance du Gabon d’une durée excédant les 2 heures.

LIRE AUSSI: Redevance passager: une imposition préjudiciable au secteur selon Marc Gaffajoli

Une décision gouvernementale que même le président de l’Association des transporteurs aériens du Gabon (Atag), Jean-Paul Makosso avait accueilli avec scepticisme. « L’instauration de nouvelles redevances, taxes ou l’augmentation des taux de celles qui existent déjà entraîne généralement un renchérissement des prix des billets d’avion », propos recueillis par nos confères de GabonReview. 

Rappelons que c’est par un arrêté du 27 avril 2021, signé des ministres de l’Économie  et de la Relance Nicole Janine Roboty épouse Mbou, de celui des transports Brice Constant Paillat, que le gouvernement gabonais a décidé d’augmenter la redevance « passager » pour contribuer au financement du projet d’aménagement de l’Aéroport international Léon Mba de Libreville.

Gabon logistics et transports
gabon logisticshttp://www.gabonlogistics.com
Gabon logistics est le premier portail web spécialisé en logistique et transports du Gabon. Site web édité par LE GROUPE GABON LOGISTICS ET TRANSPORTS.

Derniers Articles

Articles similaires